Retraites : pour qui roule le COR ?
Publication : Mars 2010
Modification : Mars 2010

Au cours de la séance du mercredi 24 mars, le Conseil d’Orientation des Retraites a examiné différents scénarios concernant l’évolution des paramètres des régimes de retraites.

Extrait du communiqué de la FSU :
Les hypothèses réglementaires envisagées s’inscrivent dans des évolutions que la FSU récuse totalement : allongement de la durée de cotisation pouvant aller à 45 annuités, report de l’âge d’ouverture des droits de 60 à 63 ans, voire 65 ans, passage de 65 à 70 ans pour le taux plein…

La ficelle est un peu grosse, avec de telles hypothèses les propositions gouvernementales apparaîtront comme des concessions.

Ces hypothèses à sens unique ne peuvent conduire qu’à une baisse drastique du niveau des pensions et à un renforcement des inégalités, pénalisant les carrières courtes ou interrompues, en particulier celles des femmes.
Elles fragilisent de plus l’adhésion des jeunes générations au principe d’une retraite par répartition car ces perspectives deviennent irréalistes pour celles et ceux qui entre allongement des études, chômage et précarité, accèdent de plus en plus tard à un emploi.

Le report au-delà de 60 ans, et l’allongement de la durée de cotisation produiront des dégâts collatéraux à la fois sur l’insertion des jeunes et sur l’emploi des seniors, tout en menaçant gravement le niveau de pension servi, alors qu’il y a déjà 10% de retraités « très pauvres » dans le pays !

Lire ce communiqué entier : http://actu.fsu.fr/spip.php?article2169


Alors que le COR doit rendre dans quelques semaines un rapport qui marquera le début de l’examen d’une « réforme » à risque, nous entrons donc dans une intense période où les manipulations de l’opinion couplées à la servilité des grand médias vont tenter d’enfumer tout le monde...

Plus que jamais, chacun(e) doit se donner les moyens de l’analyse en multipliant ses sources d’informations... c’est ce que nous tentons de faire dans cette rubrique.
Voir les articles ci-contre.


Pour information, le COR [1] est composé de :

  • un président : Conseiller d’État, énarque, ancien secrétaire général d’Elf-Aquitaine.
  • 4 sénateurs et 4 députés
  • 1 représentant de la FNSEA [2]
  • 1 représentant de l’INSEE [3]
  • 1 représentant de l’Union Professionnelle de l’Artisanat
  • 1 représentant du Fonds de Réserve pour les Retraites
  • 1 Inspecteur Général des Finances
  • 1 représentant du Centre d’Analyse Stratégique
  • le Directeur de la Direction Générale du Trésor et de la Politique Economique
  • la Vice-présidente du Comité national des retraités et personnes âgées
  • 1 Chef statisticienne de l’OCDE [4]
  • le Directeur du budget
  • le Directeur de la sécurité sociale
  • le Délégué à l’emploi et à la formation professionnelle
  • 1 Conseiller technique de l’Union nationale des associations familiales
  • le Directeur général de l’administration et de la fonction publique
  • le DRH du Groupe AREVA
  • le Directeur du CREAPT [5]
  • 1 représentant de l’Union Nationale des Professions Libérales
  • 1 représentant de la CGPME [6]
  • 2 représentants du MEDEF [7]
  • Syndicats de salariés :
    • 1 représentant de la CFTC [8]
    • 1 représentant de la CFE-CGC [9]
    • 1 représentant de l’UNSA [10]
    • 1 représentant de la FSU [11]
    • 2 représentants de FO [12]
    • 2 représentants de la CFDT [13]
    • 2 représentants de la CGT [14]

Composition du COR : http://www.cor-retraites.fr/article...