Accueil du siteSociétéInégalités : les chiffres
La pauvreté selon le sexe


Article visité 1294 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : mercredi 27 novembre 2013

Le taux de pauvreté féminin était de 8,2 % en 2011, tous âges confondus, contre 7,7 % pour les hommes.
Après 75 ans, il y a deux fois plus de femmes pauvres que d’hommes.

Source : L’Observatoire des Inégalités : La pauvreté selon le sexe

Le taux de pauvreté chez les femmes est supérieur à celui des hommes. On compte près de 2,6 millions de femmes et 2,3 millions d’hommes pauvres, au seuil de 50 % du revenu médian (revenu qui sépare la population en deux parties égales).
Si l’on considère le seuil à 60 %, on compte 4,7 millions de femmes et 4 millions d’hommes. Au total, 8,2 % de femmes sont démunies au seuil de 50 % (15 % au seuil de 60 %) contre 7,7 % d’ hommes (13,6 % au seuil de 60 %).

Cependant, la pauvreté ne touche pas les hommes et les femmes de la même façon.
L’écart est particulièrement marqué chez les plus âgés : après 75 ans, il y a 2,4 fois plus de femmes pauvres que d’hommes, pour deux raisons principales. Les hommes, et encore davantage les plus démunis, ont une espérance de vie inférieure à celle des femmes.
Surtout, de nombreuses femmes de cet âge n’ont pas occupé d’emploi et perçoivent des pensions très faibles, une mince pension de réversion [1] ou le minimum vieillesse.
L’écart est aussi important pour la tranche d’âge 25-34 ans (8,4 % de femmes contre 6,8 % d’hommes au seuil de 50 %) : il s’agit souvent de mères célibataires qui perçoivent une allocation ou un salaire à temps partiel.
Avant 18 ans, les femmes sont un peu moins nombreuses à être pauvres que les hommes (respectivement 748 000 et 779 000 au seuil de 50 %). Les filles poursuivent plus longtemps leurs études que les garçons qui entrent donc plus jeunes et moins qualifiés dans la vie active. Le taux de pauvreté est proche à cet âge pour les deux sexes.

[1] Montant versé au titre de l’activité de leur mari.