Les Échos. Retraites : Chérèque, Groison, Thibault et Parisot en interview vidéo
Publication : Septembre 2010
Modification : Novembre 2010

Quels sont les enjeux de la grève ?
Quelles améliorations apporter au projet du gouvernement ?
Que serait une réforme des retraites réussie ?
A l’occasion de la journée de mobilisation du 7 septembre, trois questions vidéos aux leaders de la CFDT, de la FSU, de la CGT et du Medef.

François Chérèque : « On attend beaucoup de mobilisation de la part du privé »
Le secrétaire général de la CFDT estime qu’il faut « absolument revoir » les décisions qui pénalisent les femmes et les précaires.
Il prône une réforme qui réduise « les injustices sociales » et surtout qui soit « financée » contrairement au projet actuel qui « renvoie la dette après 2020, aux futures générations ».


Bernadette Groison : « Les fonctionnaires payent le prix fort de la crise »
La secrétaire générale de la FSU dénonce notamment la « confiscation qui est faite aux salariés de leur espérance de vie » et demande aux autres syndicats « une riposte qui se poursuit dans les jours très près du 7 septembre ».


Bernard Thibault : « Il faut rediscuter »
Le secrétaire de la CGT refuse le projet du gouvernement car « on a décrété qu’il fallait faire des économies sur les retraites à verser ».
En revanche, il se dit prêt à discuter de « toute réforme qui vise à consolider, améliorer les droits, même avec de nouveaux paramètres ».


Laurence Parisot : « Pénibilité, une erreur de réflexion »
La présidente du Medef refuse une approche sur la pénibilité qui « équivaudrait à des pré-retraites spécifiques par catégories, par métiers ou par types d’activité ».
Elle prône une « démarche de prévention et d’amélioration constante des conditions de travail ».


Propos recueillis par VALERIE MAZUIR, Les Echos
http://www.lesechos.fr/info/france/...