Accueil du siteActionsÉducation Nationale et handicap au travail
Communiqué de presse SNUipp-FSU 47, APH 47, FNATH 47


Article visité 264 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : vendredi 4 mai 2012

Agen, le 04 mai 2012

C’est avec un grand bonheur et un immense soulagement que nous avons appris aujourd’hui que Dominique BROC, enseignante en situation de handicap, pourra bénéficier l’an prochain d’un poste adapté au CNED, pour le moment à titre provisoire.

Depuis bientôt vingt ans, les représentants des personnels, suivent chaque année son « dossier » et son parcours semé d’embûches pour faire valoir ses plus élémentaires droits à la reconnaissance de son statut de travailleuse handicapée.

En mars dernier, si nous n’avions rien fait ; au pire l’Éducation Nationale lui aurait proposé une retraite anticipée... ; au mieux elle se serait retrouvée en classe ordinaire, avec son fauteuil roulant, avec ses travaux interrompus au CNED.
Tout ça par manque des indispensables postes adaptés que tout employeur est tenu de proposer à ses salarié-e-s handicapé-e-s.

Alors oui, nous avons pris la responsabilité, le 22 mars dernier, de porter sur la place publique, avec son accord, le cas de Dominique.

  • Parce qu’il était inacceptable que l’Éducation Nationale la rejette ainsi du poste qu’elle occupait et auquel elle pouvait prétendre pour ses dernières années d’exercice.
  • Parce que son cas est révélateur des manquements administratifs face aux enseignant-e-s en situation de handicap.
  • Parce qu’il nous était insupportable de subir le double langage des campagnes ministérielles sur l’accueil des salarié-e-s handicapé-e-s et de la réalité tangible que nous côtoyons au quotidien.

Nous remercions les deux mille personnes qui, à ce jour, ont signé la pétition que nous avons lancée conjointement.
Nous remercions les responsables associatifs, syndicaux et politiques qui ont apporté leur soutien.
Nous remercions aussi les Services Départementaux de l’Éducation Nationale qui ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour trouver une solution.

Aujourd’hui, avec l’ensemble des personnes qui se sont mobilisées, nous sommes simplement heureux et fiers d’avoir pu infléchir le cours des choses.

En ces temps de débats tronqués et fausses vérités, le monde éducatif a montré que les valeurs de solidarité, d’égalité, de fraternité peuvent être plus fortes que la simple logique comptable d’un budget d’austérité.
Nous prenons l’engagement, au-delà du cas de Dominique, de poursuivre ce combat.
- Nous appelons à signer et faire signer encore la pétition handicap au travail.
- Nous maintenons notre demande d’audience au recteur de l’Académie de Bordeaux sur la question du manque de postes adaptés pour les personnels de l’Éducation en situation de handicap.
- Nous souhaitons avoir tous les éclaircissements des services de la directrice académique de Lot & Garonne sur le statut du poste proposé à Dominique Broc.

APF 47 FNATH 47 SNUipp-FSU 47