Une plateforme contre l’homophobie
Publication : Mai 2012

A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, le Collectif éducation [1] a rendu publique sa plateforme revendicative. Lors de cette conférence de presse, Bernadette Groison représentait la FSU.

Une plateforme revendicative
Syndicats d’enseignants, d’étudiants et de lycéens, parents d’élèves travaillent ensemble depuis 9 ans pour essayer de faire progresser les actions contre l’homophobie dans le système scolaire.
Le Collectif demande une réelle prise en compte par le ministère des phénomènes de discrimination et en particulier la commande d’études et d’enquêtes sur leurs mécanismes et leurs effets.
L’information des personnels doit s’accompagner d’actions obligatoires de formation initiale et continue afin qu’ils puissent agir à tous les niveaux de la scolarité, et ce dès la maternelle.
Ces formations doivent d’ailleurs viser l’ensemble des adultes intervenant auprès des jeunes. Le système scolaire ne peut plus tolérer les actes et les propos discriminatoires.
Actions dans le cadre des programmes scolaires, interventions d’associations, vigilance accrue des adultes, doivent permettre de prévenir les situations d’homophobie et de réagir si nécessaire.
Par ailleurs le Collectif rappelle la nécessité de protection des personnels et liste les droits qu’il reste à conquérir : au-delà du mariage et de l’adoption, le congé de parentalité ( à la place du congé de paternité) pour les couples de femmes, le statut du beau-parent, etc.

La journée mondiale
Le 17 mai est depuis 2004 la journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Le comité organisateur « Idaho » - pour International day against homophobia – recense les évènements programmés partout dans le monde et propose des documents et une leçon pour les enseignants.

Voir le site « International day against homophobia »

Les marches des fiertés
Les marches des fiertés LGBT qui se tiendront cette année ont pour thème : « 2012, L’ÉGALITÉ N’ATTEND PLUS ! »
Du 12 mai au 7 juillet, la FSU et ses syndicats seront présents pour manifester leurs exigences d’égalité, du travail éducatif dès le plus jeune âge, de la protection des personnes (les personnels éducatifs, les jeunes et leurs parents), de la formation des personnels.

Calendrier des marches :
12 mai Angers
26 mai Tours
2 juin Lille - Metz - Montpellier - Nantes
9 juin Bordeaux - Rennes
16 juin Biarritz - Lyon - Strasbourg - Toulouse
23 juin Caen
30 juin Paris
7 juillet Le Mans – Marseille