Accueil du siteÉcoleLes Chiffres de l’École
Un rang moyen pour la France dans l’OCDE


Article visité 94 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : mercredi 19 septembre 2012

Dans l’édition 2012 de Regards sur l’éducation [1], l’OCDE pointe notamment les questions liées au financement des systèmes éducatifs.
La France y occupe un rang plus que moyen comparé à ses voisins.

Selon la version 2012 de Regards sur l’éducation, une étude régulièrement publiée par l’OCDE comparant les systèmes éducatifs dans 37 pays, la France présente en 2012 un bilan en demi teinte.
Elle investit 6,3% de son produit intérieur brut dans l’éducation, un peu plus que la moyenne de l’OCDE 6,2%, mais bien moins que des pays comparables tels la Corée, le Danemarck, les Etats-Unis, l’Islande, Israël ou la Nouvelle Zélance qui y consacrent plus de 7%.
Critiqué jusqu’ici pour présenter un niveau d’investissement dans le système éducatif en retrait de 15% par rapport à la moyenne des pays de l’organisation, le pays a légèrement amélioré son niveau d’investissement.
Si le montant de ses dépenses a augmenté de 5 points, l’écart avec le reste de l’OCDE se situe désormais à 10 points environ, ce qui positionne la France au 25e rang.

Primaire : un faible niveau de dépense

En ce qui concerne le ratio des dépenses par élève, la France se montre plutôt pingre en ce qui concerne le primaire.
Alors qu’en moyenne les pays membres dépensent 7 719$ (6 013€) par an et par élèves du primaire, l’Hexagone leur attribue 6 373$ (4 964€) soit un écart de plus de 1 000€, et près de 17% de moins.
En revanche, pour ce qui est du secondaire et du supérieur, ses dépenses sont plus importantes que pour la moyenne de l’OCDE, preuve que le système qualifié d’élitiste après les dernières évaluations PISA affecte plus de moyens par élève en fin de cursus scolaire qu’en début.

C’est pourtant là que se jouent les clés d’un parcours scolaire plus réussi et d’une reprise du mouvement de démocratisation de l’école.

Éric Charbonnier, analyste à la Direction Éducation de l’OCDE, revient dans une interview accordée à snuipp.fr sur quelques chiffres clés qui font de la France une élève plutôt moyenne de la classe des pays développés.

Éric Charbonnier : la France doit plus investir dans l’école primaire IMG/flv/ITV_Charbonnier_1.flv

[1] Voir le site de l’OCDE : http://www.oecd.org/fr/edu/rse2012.htm
Lire la note de synthèse :