Assises de l’Éducation prioritaire : vraie fausse journée banalisée ? ...

Débat important auquel ne pourront pas participer bon nombre d’enseignant-e-s du 1er degré...

Publication : Octobre 2013
Modification : Octobre 2013

Les collègues exerçant en RRS devaient bénéficier cette année d’une 1/2 journée banalisée pour pouvoir se regrouper et mener une réflexion collective (dans le collège de secteur).

Mais, encore une fois, le timing est particulièrement serré : en effet, dans le 47, les écoles n’ont été prévenues que 8 jours avant de la date retenue (vendredi 11 octobre après-midi), ce qui relève bien d’un manque de respect élémentaire de l’administration à l’égard des collègues.
Notons aussi que cette date a déjà été préalablement ciblée par l’administration pour... les élections au conseil d’école ! Ubuesque ! Et pour couronner le tout, Mme l’IA a refusé, malgré notre insistance, de demander aux mairies concernées de mettre en place le SMA (comme dans le 64), ce qui aurait permis à tous les enseignants de participer à cette concertation.
Au lieu de ça, certains collègues devront rester dans les écoles pour accueillir et garder les élèves qui seront présents : pitoyable !

  • Courrier de l’IA/Dasen aux parents :

    Les enfants, qui ne pourront pas être gardés par leur famille, seront bien sûr accueillis à l’école.

  • Courrier de l’IEN aux écoles :

    Dans chaque école, les élèves qui ne pourront être gardés par leurs parents, seront accueillis sous notre responsabilité par l’éducation nationale. Aussi sera-t-il nécessaire que certains enseignants restent à l’école pour organiser cet accueil. Le cas échéant, il vous faudra désigner des collègues pour représenter l’équipe pédagogique lors de la demi-journée de concertation.