Accueil du siteMétierIl était beau mon Manager ...
Les gros problèmes de la rentrée 2013 : pas de réponse ?


Article visité 194 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : lundi 14 octobre 2013

Compte-rendu après le CTSD du lundi 14 octobre

Nous avons prévenu dès le début du CTSD que nous avions des points 1er degré urgents à aborder.

A la suite des questions du second degré, qui ont pris du temps vu la complexité des situations et la détérioration des conditions de travail et d’études, nous avons évoqué des cas urgents d’écoles. L’IA-DASEN a avancé quelques éléments de réponse très flous : « des remplaçants qui peuvent, sous réserve des contraintes, aider les équipes » (du coup ça fait très stable !) puis, lorsqu’on insiste une réponse sans appel : « Je n’ai pas les dossiers, ce n’est pas un CTSD 1er degré. »

Nous avons aussi signalé l’autoritarisme de certains IEN sur les dossiers Plus de Maitres Que De Classes, que l’IA-DASEN ne savait pas même épeler. Aucune réponse.

Un dossier inadmissible également : la redéfinition des secteurs d’intervention des psychologues scolaires en cours d’année. L’IA-DASEN, debout, prête à partir, arguant qu’elle était attendue pour inaugurer une école et que c’était loin, a répondu qu’elle ne voulait pas en parler.

Le tout alors que le CTSD n’était officiellement pas fini, qu’on ne nous a pas demandé de voter et que certains étaient déjà en train de sortir !

Nous avons quand même clairement exprimé qu’il n’était pas acceptable que cette décision s’applique arbitrairement en cours d’année scolaire, en dehors des procédures de carte scolaire et qu’elle devait devait tenir compte de l’avis des personnels, que les décisions ne pouvaient pas être prises de façon autoritariste et que nous y reviendrions lors de l’audience avec l’IA-DASEN du mardi 15/10. Nous avons clairement expliqué que c’est cette urgence qui déclenchait la nécessité d’en parler lors d’un CTSD second degré.

Rappelons qu’il n’y a pas eu de CDEN de rentrée à cause de la venue de la ministre déléguée, que l’IA-DASEN est « hors-département » assez souvent et qu’en attendant, tous les jours, les enseignants font tourner les écoles, en se coltinant en plus les injonctions de certains rouages administratifs « zélés ».

L’audience que le SNUipp-FSU47 a exigé sera l’occasion de reparler de tous ces sujets. La Réunion d’Information Syndicale du mercredi 16 octobre à Aiguillon s’en fera l’écho.