Accueil du siteINSPE et Début de Carrière
Communiqué de presse des personnels de l’Espe d’Agen


Article visité 428 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : jeudi 30 janvier 2014

Enseigner est un métier qui s’apprend.

La Loi de refondation de l’école votée le 8 juillet 2013 crée, en remplacement des IUFM, une structure universitaire appelée ESPE (École Supérieure du Professorat et de l’Éducation).
Cette nouvelle ESPE, chargée de former les futurs enseignants de vos enfants et de participer activement à la formation continue des enseignants déjà en poste, existe à Agen.
Elle doit travailler en partenariat avec toutes les Universités, les services du Rectorat mais aussi avec toutes les écoles, les collèges et les lycées du département pour faire en sorte que les équipes enseignantes qui travaillent auprès de vos enfants soient toujours qualifiées et formées pour répondre aux nouveaux défis qui s’offrent à elles (nouveaux programmes, défis du numérique, etc.).

Les difficultés des Universités d’Aquitaine, tant au niveau financier qu’en dotation de personnels, les incitent fortement à considérer l’ESPE d’Aquitaine naissante comme une variable d’ajustement dans laquelle elles peuvent puiser des moyens humains et financiers.
Cette politique va totalement en contradiction avec l’esprit de la loi et par la même, méprise les fondements de la loi pour la refondation de l’école et donc la formation de vos enfants.

Au niveau de l’Aquitaine, les moyens alloués à la formation seront amputés à la rentrée prochaine de 15 postes de formateurs et autres personnels (bibliothécaires, administratifs, agents ...), le budget de fonctionnement sera diminué de 13% et le budget d’investissement purement supprimé.
Le risque est grand que les premiers sites impactés par des restrictions fortes soient les sites départementaux.
Ainsi ce ne sont pas moins de dix emplois lot-et-garonnais de personnels administratifs et de service qui se trouveraient menacés ainsi que seize formateurs aux compétences spécifiques reconnues.

La qualité de la formation des enseignants au niveau départemental serait donc détériorée et aurait une double implication pour les familles lot-et-garonnaises.
D’une part, pour les familles ayant un enfant qui souhaiterait devenir enseignant, il ne pourrait plus le faire à Agen mais devrait se rendre à Bordeaux pour poursuivre ses études.
D’autre part, pour les familles ayant un enfant scolarisé en Lot-et-Garonne car le suivi et l’accompagnement de ces étudiants n’est vraiment adapté et n’apporte une vraie valeur ajoutée aux étudiants et à vos enfants que si c’est un(e) enseignant(e) de proximité qui assure ces missions, rapidement et au plus près des territoires.

Pour ce qui concerne les autres parcours de Master que nous avons conçus et mis en place (Développement Durable, Handicap et Vulnérabilité), nous ne pouvons anticiper sur leur devenir.
Mais si le site venait à disparaître, ils disparaîtraient aussi et avec eux tous les forts partenariats locaux que nous avons su patiemment construire.

Actuellement, les équipes administrative et enseignante de l’ESPE d’Agen poursuivent ensemble leur travail pour mettre en place de nouveaux parcours de master en lien avec ces partenaires locaux, permettant à nos étudiants d’étudier et de s’insérer professionnellement dans notre département.