Frais de formation initiale

La bataille continue !

Publication : Janvier 2015
Modification : Janvier 2015

La bataille continue !

Cette année, il y a dans le département 2 cohortes de professeurs des écoles stagiaires (PES) : les PES à temps plein dans les écoles, et les PES effectuant un mi-temps en classe et un mi-temps à l’ÉSPÉ (ex-IUFM).
Ils sont administrativement rattachés à une école, et peuvent donc prétendre à percevoir des frais de stage pour se rendre sur leur lieu de formation à l’ÉSPÉ d’Agen (à l’exception des stagiaires dont l’école de rattachement ou le domicile est situé dans l’agglomération agenaise).

Depuis 2006, pour les 2 promotions de PES :

Le décret du 3 juillet 2006 fixant les indemnités de stage de la formation initiale prévoit un aller/retour par période de formation ainsi qu’un régime indemnitaire dégressif :

  • pendant le 1er mois, 28,20 € par journée à l’ÉSPÉ,
  • du 2ème au 6ème mois, 18,80 € par journée à l’ÉSPÉ,
  • à partir du 7ème mois, 9,40 € par journée à l’ÉSPÉ.

Exemple : un stagiaire affecté à Aiguillon (à 30 km d’Agen) pour l’année scolaire 2014/2015 (et n’habitant pas dans l’agglomération agenaise) toucherait au titre du décret de 2006 une indemnité d’un montant minimum de 1528,40 € (sur la base de 39 semaines de stage)

Depuis la rentrée, uniquement pour les PES à mi-temps en classe :

Un décret paru le 8 septembre 2014 institue une nouvelle indemnité forfaitaire de formation (IFF) d’un montant de 1000€ pour l’année scolaire (versée sur 10 mois).

Ce qu’on ne leur dit pas... :

En fait, les stagiaires conservent le droit de bénéficier des indemnités de stage prévues dans le décret de 2006. Il leur suffit pour cela d’en faire la demande auprès de l’IA-DASEN par la voie hiérarchique.

Seulement ça, personne ne le leur dit : l’Administration s’est bien gardée de les avertir et a rapidement versé la première fraction de l’indemnité forfaitaire pour éviter les réclamations...

Encore une fois, les économies sont faites sur le dos de celles et ceux qui gagnent le moins et qui pourtant, ne ménagent pas leurs efforts pour concilier travail en classe et formation initiale.

Nous sommes intervenus aux niveaux académique et national pour que les stagiaires puissent bénéficier de l’indemnité la plus avantageuse pour eux.

Nous encourageons tous les PES (temps complet et mi-temps) qui ont des questions sur leurs frais de déplacement à nous contacter, nous pouvons aider celles et ceux qui le souhaitent dans le calcul des indemnités et dans la rédaction d’un éventuel courrier de réclamation.

Il n’est pas trop tard !

Anne-Laure Pujos