Compte-Rendu de la CAPD, Questions diverses
Publication : Septembre 2015
Modification : Septembre 2015

La CAPD débute par la lecture de la déclaration des élus du SNUipp-FSU 47.
Les autres syndicats ne font pas de déclaration.

déclaration SNUipp-FSU 47

L’administration rend hommage à Philippe Depaire, notre collègue décédé cet été lors d’un accident de montagne.

Résultats des commissions d’entretien.

CPC ASH : La candidate retenue n’a pas l’un des deux diplômes requis (CAPA-SH et CAFIPEMF)pour l’obtention de ce poste alors que d’autres candidats avaient les qualifications requises. Le SNUipp-FSU demande des explications. L’administration nous répond que le CAFIPEMF n’est pas un gage de pertinence dans la réflexion pédagogique ! Les maîtres-formateurs apprécieront….
La candidate retenue s’est engagée à passer le diplôme qui lui manque.
Le SNUipp-FSU souhaite que ces pratiques cessent et que ces postes soient attribués au mouvement comme c’était le cas auparavant.

Décharge REP d’Agen : Le SNUipp-FSU regrette à nouveau qu’il n’y ait pas eu de candidat. Nous rappelons que les collègues savent que cette mission demande beaucoup de travail et que le temps qui lui est dévolu a été diminué de moitié… Y aurait-il une adéquation entre le peu de reconnaissance du travail et le peu de motivation ?

Demandes particulières.

Le SNUipp-FSU déplore le règlement de certaines situations à la CAPD de rentrée alors que nous avions proposé des solutions lors de la CAPD du 30 juin. Celles-ci auraient permis aux collègues de passer un été serein en sachant quelle classe ils auraient à la rentrée…

Certaines explications que nous demandons ne peuvent obtenir de réponse car il y a eu un changement d’inspecteur. Il est difficile pour le nouvel arrivant de donner des explications sur les décisions de son prédécesseur… Ces changements arrangent l’administration !

Propositions d’affectations.

Le SNUipp-FSU est le seul à poser des questions sur ces affectations et nous avons proposé des recompositions de poste qui ont été acceptées.

Des postes restant vacants, des remplaçants y seront affectés à l’année, grévant les moyens du département. Aussi le SNUipp-FSU demande à l’Inspecteur d’Académie de prononcer des ineats. Une longue discussion s’ensuit.

Ineats et exeats.

La CAPD du 30 juin avait acté 3 échanges possibles avec la Gironde, les collègues susceptibles d’entrer dans notre département étant des stagiaires la décision devait être validée par la CAPD de rentrée.
À notre grande surprise, les collègues sortants du 47 ont été choisis par l’IA de la Gironde, hors barème. Nous nous insurgeons sur le fait que ce soit l’Inspecteur de la Gironde qui ait décidé des noms des collègues sur notre département.
C’est la CAPD du 47 qui doit choisir, en fonction des règles applicables dans notre département. L’IA refuse d’intervenir auprès de son collègue !

Au cours de la CAPD, l’IA dit qu’il a la possibilité d’accorder 4 exéats supplémentaires à condition que 4 inéats puissent être prononcés.
2 sont actés pour les 2 autres, à la demande du SNUipp-FSU 47, les services contacteront les DSDEN des collègues concerné-es (dans l’ordre du barème) afin de vérifier que leurs exéats sont toujours valables.

La situation devrait être réglée rapidement. Ces exéats concernent les départements 65 et 32.

Vu la situation de notre département, déficitaire dès la rentrée, il est possible que le CNE (Contrôle National des Emplois) qui se tient fin septembre autorise l’entrée de nouveaux collèges. Pour les exéats, il n’y en aura pas d’autres !

Questions diverses.

Pré-rentrée  : Une note de service du Recteur indique qu’il y a une journée de pré-rentrée et qu’il pourra y avoir deux demi-journées supplémentaires dans l’année. Suite à une incompréhension de lecture de la circulaire (venant même quelquefois des IEN !) , des écoles ont déjà effectué ces deux demi-journées de pré-rentrée supplémentaires. Le SNUipp-FSU demande à ce que l’IA-DASEN en informe le Recteur.

Animations pédagogiques :
1/3 des animations seront à distance.
Le SNUipp-FSU déplore le fait qu’il n’y ait plus que 3 heures au lieu de 6 h pour les projets départementaux.
Nous informons l’administration du fait que la formation sur magistère n’est pas obligatoire (avis du CHSCT ministériel, validé par la ministre) et que, en conséquence, nous en informerons les collègues.

PES : le SNUipp-FSU alerte l’administration sur les difficultés que pose l’organisation de la formation. En effet, c’est l’ESPE de Bordeaux qui la définit et qui fait un peu n’importe quoi… L’Inspecteur s’engage à alerter le Recteur sur ces questions pour que des solutions soient trouvées.

EVS-AVS-AE : nous demandons un décompte précis du nombre et de la qualité des contrats.

Maternelles de Villeneuve-sur-Lot : La question des horaires est toujours d’actualité. Une réunion entre l’administration et la mairie est prévue le 17 septembre.