Accueil du siteParitarismeCarte ScolaireCartes Scolaires antérieuresCarte scolaire 2016
Elle est belle ma carte scolaire !


Article visité 279 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : vendredi 12 février 2016

Retour sur quelques péripéties qui ont jalonné la préparation des opérations de carte scolaire.

Sans oublier que, pendant ces quinze jours, nous avons également procédé à notre vrai travail de représentants du personnel : contacter les écoles, comparer les chiffres, solliciter les argumentaires, conseiller, recueillir les informations locales…
Des dizaines de contacts téléphoniques, de courriels, de rencontres avec les collègues.

25 janvier 2016 :

Réception des documents préparatoires au CTSD du 09/02 : tout un lot de fichiers .pdf, recensant les écoles et leurs effectifs par circonscriptions.
Difficile de travailler sérieusement quoi que ce soit depuis ces documents, nous entamons une saisie des données dans un fichier tableur…

26 janvier 2016 :

Réception d’un nouveau jeu de documents préparatoires en format tableur. Super ! on arrête nos saisies manuelles et on se concentre sur l’analyse des données.

27 janvier 2016 :

Nous relevons des d’erreurs concernant :

  • les intitulés des données ; « rentrée 2014 », « prévisions 2015 ». Rien de très grave, les fichiers ont été refaits depuis ceux de l’an dernier, de simples oublis d’actualisation des en-têtes.
  • la prise en compte – ou pas – des « deux ans » est faite de façon aléatoire, visiblement les formules de calcul sont entrées à la main, sans utilisation de fonctions permettant de tester si l’école est en REP ou si un dispositif « deux ans » est positionné sur les écoles.

Nous contactons les services de l’IA pour leur signaler les premières erreurs que nous avons relevées, cela concernait la circonscription de Villeneuve/Lot.
Nous recevons alors un nouveau fichier corrigé pour cette circonscription.

28 janvier 2016 :

CAPD de préparation du mouvement national le matin, nous mettons en pause nos vérifications de carte scolaire que nous reprenons l’après-midi.
Nouvelle surprise : le document corrigé reçu la veille contient de nouvelles erreurs concernant le nombre de classes ; là, c’est plus gênant, certaines écoles se voient dotées d’un nombre de classes fantaisiste…

Nous avançons nos vérifications sur les autres circonscriptions et nous y trouvons le même type d’erreurs.

Nous recontactons les services administratifs pour le leur signaler...

29 janvier 2016 :

Le matin, groupe de travail préparatoire au CTSD 2nd degré qui avait aussi à étudier les dotations des SEGPA -EREA.
L’IA nous demande si nous participerons au groupe de travail du 04 février sur la carte scolaire du 1er Degré. Nous lui disons que nous continuons à éplucher les documents préparatoires et nous lui répondrons en début de semaine suivante.

En début d’après-midi nouvelle réception de documents corrigés pour les circonscriptions de Nérac et Villeneuve/Lot.

30 et 31 janvier : week-end !

Nous parvenons à terminer l’analyse des données et nous relevons de nombreuses erreurs dans … absolument … tous les documents ! ...

1er février 2016 :

Nous recontactons les services pour leur demander de … tout reprendre ...

02 février 2016 :

Nouvelle réception de la totalité des documents préparatoires… enfin tous fiables !

04 février 2016 :

Nous siégeons au groupe de travail et nous lisons la déclaration suivante :

« Depuis que nous avons reçu les premiers documents préparatoires au CTSD, nous y avons relevé un nombre conséquent d’erreurs.
Nous avons interrogé les services afin de les comprendre et de faire corriger celles qui étaient avérées.
La seule transmission des documents au format .pdf nous aurait fait perdre un temps considérable ce qui nous aurait certainement amenés à devoir ne pas siéger ni à ce groupe de travail, ni au CTSD par défaut de fiabilité dans les données fournies.
Nos travaux sur les fichiers tableur nous amènent à faire le constat que les services travaillent dans des conditions déplorables. Les outils utilisés sont défaillants.
Nous ne parlons pas ici des compétences des secrétaires que nous ne remettons absolument pas en cause. Nous parlons bien du manque de moyens alloués pour effectuer les tâches qui leur incombent.
Nous demandons à ce que ces moyens soient repensés et abondés afin que ce type d’opération puisse s’effectuer en toute clarté et en toute sérénité.
Nous remercions l’ensemble des personnels avec qui nous avons eu de nombreux contacts depuis plus d’une semaine pour les travaux de correction qui ont été apportés à ces documents préparatoires. »

Nous nous attendions à ce que l’IA nous remercie pour les travaux de vérification qui avaient permis de corriger les erreurs…
Pas du tout, Monsieur l’IA nous a pris de haut, considérant que nous remettions en cause ses personnels… et même que ses services travaillent dans d’excellentes conditions !…

05 février 2016 :

Réception des documents préparatoires au CDEN. À priori, ce sont les mêmes que pour le CTSD, nous jugeons qu’il n’y a pas urgence à les lire… voir plus loin…

09 février 2016 :

Réunion fleuve du CTSD à la suite de laquelle nous synthétisons les informations pour les mettre en ligne sur notre site et pour être sûrs que tout est bien réglementaire.
En milieu d’après-midi, les premiers doutes nous assaillent… et si l’IA s’était encore trompé ? …

À 18h00, nous recevons le communiqué carte scolaire de l’inspection académique. Un document .pdf que nous transformons rapidement en fichier tableur… et patatras, nous y trouvons trois erreurs.
Nous revérifions tous nos calculs, nous croisons les notes papier avec les fichiers tableur, pas de doute, le communiqué contient des inexactitudes.

10 février 2016 :

Nous envoyons tôt le matin un courriel à l’IA pour signaler les erreurs :

« Suite au CTSD d’hier et après lecture du communiqué « Carte Scolaire » de Monsieur l’Inspecteur d’Académie, nous vous faisons part des remarques suivantes.
Correctifs
À moins que nous ne fassions erreur, les deux mesures rappelées ci-dessous méritent d’être corrigées :

  • l’ouverture de classe à AGEN ; école élémentaire HERRIOT ne représente pas 1 poste, mais 1,08 ;
  • l’ouverture de classe à AGEN ; école élémentaire LACOUR ne représente pas 1,08 poste mais 1,17.

Oublis ?
Les deux mesures ci-dessous n’apparaissent pas dans le communiqué à moins que nous n’ayons pas su les lire :

  • baisse de la quotité de décharge de direction de l’école élémentaire BARA à AGEN ;
  • retrait d’emploi de Directeur du CMPP de VILLENEUVE/LOT.

Besoin de précisions
Il est indiqué « Ouverture d’un poste de décharge pour les 14 écoles à 8 classes ».
Nous avons besoin de savoir :

  • le volume global consommé par cette augmentation des décharges ;
  • la liste précise et complète des écoles concernées

Rappel
La future ouverture d’une classe « enfants autistes » ne devra pas être décomptée de la dotation académique des 16 postes, mais est prévue dans un contingent ministériel spécifique. »

L’administration reconnaît les erreurs pour les écoles d’AGEN.
Elle précise aussi que le futur arrêté de carte scolaire qui sera rendu à l’issue du CDEN comprendra bien les points que nous pensions oubliés.

Pour les 14 écoles à 8 classes, le véritable problème que nous avions, c’est que nous ne parvenions pas à en trouver 14 sur le département, mais seulement 13…
Après échange avec les services, c’était bien une erreur administrative qui « offrait » une classe en plus à une école d’AGEN…

Pour la classe maternelle « enfants autistes », l’administration nous répond que n’ayant pas encore d’information émanant du ministère, elle doit comptabiliser cette ouverture dans le cadre de la dotation académique.
Cette réponse nous semble logique, nous attendons donc que le ministère communique vite auprès de ses services déconcentrés afin de les informer de l’existence de ce contingent particulier de postes.

Nous attendons une réponse écrite qui arrive sous la forme d’une nouvelle présentation des choses vers 17h00, elle est bien plus claire et complète.

En attendant la réponse ci-dessus, et par acquit de conscience, nous avions ouvert les documents préparatoires au CDEN, en pensant trouver les mêmes que pour le CTSD.
Rappel : ces documents ont été reçus le 05 février par toutes les personnes siégeant au CDEN : Préfecture, Conseil Départemental, représentants des Maires, des parents d’élèves, des associations complémentaires, des personnels bien sûr…
Et bien, à la date du 10 février, il se peut que nous ayons été les seuls à avoir ouvert ces documents…

Parce que, à part celui de la circonscription d’Agen3, tous les autres étaient incomplets et personne ne l’avait signalé : seules les pages des écoles maternelles y figuraient. Pas d’écoles élémentaires, pas d’écoles primaires, pas de RPI pour Agen1, Marmande, Nérac, Ste Livrade, Villeneuve…

Nous appelons les services administratifs pour leur signaler ces erreurs et cela explique le nouveau jeu de documents reçus le 10 février vers 11h15 par tous les membres du CDEN.

Pour conclure ?

Nous tenons à redire ici que ce ne sont pas les compétences des services administratifs que nous pointons du doigt mais bien les conditions exécrables dans lesquelles ils doivent travailler.
D’ailleurs, une visite du CHS-CT le 30 janvier 2014, à la demande des personnels, avait pointé les difficultés rencontrées dans l’organisation des services.

Il se peut que Monsieur l’Inspecteur d’Académie n’apprécie pas nos modes d’intervention.
Cela ne nous dérange pas.

Ce qui est gênant c’est la propension actuelle, au sein de l’encadrement de l’Éducation Nationale, à vouloir faire semblant que tout va bien.
Parce que, forcément un jour ou l’autre, le système va s’écrouler comme un château de cartes… et ce même encadrement sera le premier à s’étonner et à chercher les coupables…

Que ce soient les questions des rythmes scolaires, de la formation initiale et continue, et même comme démontré ci-dessus de la simple gestion ordinaire d’une administration, le bilan est peu reluisant et ce sont toutes les écoles qui, sur le terrain, en paient les frais...