Accueil du siteÀ suivreA ne pas manquer
Il y a 80 ans : le Front Populaire


Article visité 133 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : samedi 28 mai 2016

Dans le cadre de l’anniversaire du front Populaire de 1936, l’Institut d’Histoire Sociale 47 et les Montreurs d’Images organisent la projection du film « la belle équipe » de Julien Duvivier [1].
La séance sera précédée d’une introduction sur le front Populaire et suivie d’une discussion.

Vendredi 3 juin à 20h30 ; aux Montreurs d’Images à Agen

Il y a 80 ans, en mai 1936, commençait un événement qui représente un tournant essentiel dans l’histoire sociale et politique de la France : le Front Populaire.

Dans les années 1930, le contexte international était très sombre, dominé par la montée du fascisme et son installation au pouvoir en Italie et en Allemagne, et par les conséquences de la grande crise économique mondiale née en 1929 : chômage massif, misère accrue…

En France, face à la détérioration des conditions de vie dues à la crise et à la menace croissante des ligues d’extrême-droite, une alliance des partis de gauche remporte les élections législatives de 1936.
Cette rupture politique qui aboutit à la formation du gouvernement de Front Populaire favorise le déclenchement d’un puissant mouvement social.
Dans une atmosphère de fête et de libération, les salariés de tout le pays, et bien sûr aussi ceux du Lot-et-Garonne cessent le travail et occupent les usines, les bureaux, les magasins et les entrepôts : c’est la grève générale.

La conjugaison de la victoire politique et de la détermination de la lutte sociale débouchent sur l’acquisition de nouveaux droits sociaux qui bouleversent en profondeur les rapports figés du monde du travail : sous la pression, le patronat concède la baisse du temps de travail, les 40h par semaine, l’élection de délégués du personnel, les conventions collectives et bien sûr les premiers congés payés… conquêtes précieuses qui améliorent en partie la vie des travailleurs, mais qui sont sans arrêt contestées par le patronat et aujourd’hui en 2016 gravement remises en cause…

[1] Tourné en 1936, récemment restauré, ce film met en scène 4 ouvriers chômeurs et fait référence aux espoirs mais aussi aux désillusions du Front Populaire