Accueil du siteParitarismeCarrière
Carrière : les annonces du ministère


Article visité 1790 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : samedi 4 juin 2016

Résultat des principes du protocole PPCR [1], les carrières des enseignant-es vont être progressivement rénovées jusqu’en 2020 : grilles des salaires revalorisées, nouveau déroulement de carrière, rythme d’avancement modifié, nouvelle évaluation des enseignant-es.
Premiers décryptages.

 Avancement

Actuellement, la carrière des enseignants se décline en 2 grades : la classe normale et la hors-classe. Un troisième grade, la classe exceptionnelle, va être créée. Elle sera réservée à certaines fonctions.

  • Rythme unique ?
    Dorénavant, l’avancement dans la carrière devrait se faire selon un rythme unique pour tous, mais avec :
    • Deux moments d’accélération aux 6e et 8e échelon.
      Selon les conclusions du « rendez-vous de carrière », 30% des collègues pourraient gagner un an dans l’échelon.
    • Un autre « rendez-vous de carrière » après deux années au 9e échelon permettra de pouvoir, comme le dit le texte du ministère, jouer sur la « temporalité du passage HC » (sic !).
    • Un dernier « rendez-vous de carrière », au sein de la hors classe, permettra de sélectionner l’accès à la classe exceptionnelle.
  • La hors classe :
    La hors classe actuelle devrait concerner tous les enseignants.
    Le protocole PPCR prévoit que tous les fonctionnaires ayant des carrières complètes connaissent au minimum deux grades.
    C’est une première avancée. Reste maintenant à garantir que tous les professeurs des écoles pourront accéder à l’échelon terminal revalorisé (821) de la hors-classe.
    Pour permettre à tous les professeurs des écoles de terminer leur carrière en fin de hors-classe, il faut que les possibilités d’accéder à celle-ci augmentent.
    A partir de 2017, il sera possible d’y accéder à partir de 2 ans d’ancienneté dans le 9ème échelon de la classe normale.
    Le taux d’accès à cette hors-classe doit progressivement rejoindre celui du second degré (En 2016, il était de 5 % pour les professeurs des écoles contre 7 % pour le second degré. ).
    Mais le ministère n’envisage un calendrier d’égalité qu’à horizon 2020 ce qui est beaucoup trop tard...
    Le SNUipp-FSU a demandé une « clause de sauvegarde » qui permettrait à tous les enseignants bloqués au 11ème échelon de la classe normale d’être promus automatiquement au bout de 3 ans d’ancienneté.
  • Classe exceptionnelle :
    Création d’une classe exceptionnelle réservée à certaines fonctions.
    Le ministère propose de créer un troisième “étage” à la carrière des enseignants. Mais contingentée, cette classe exceptionnelle ne sera accessible qu’à une infime partie des professeurs des écoles hors-classe par :
    • une entrée « fonctionnelle » (80%) : à compter du 3ème échelon de la hors classe et après 8 ans d’exercice sur quelques fonctions spécifiques ou dans des conditions difficiles (direction d’école, CPC et éducation prioritaire)
    • une entrée « au mérite » (20%) : à compter du dernier échelon, pour la reconnaissance d’une « valeur professionnelle exceptionnelle ».
      Cela recoupera les mêmes enseignants que l’entrée « fonctionnelle » dans le premier degré.
      Le SNUipp-FSU a indiqué son opposition à ce nouveau grade dès que le ministère l’a proposé durant les chantiers métiers en 2013. Il ne représente pas une perspective de fin de carrière pour tous les professeurs des écoles, puisqu’il ne sera réservé qu’à certaines fonctions et certains enseignants.
      C’est l’introduction d’une fin de carrière à deux niveaux, un outil « managérial » récompensant quelques milliers d’enseignants exerçant des fonctions spécifiques et « choisis » par la hiérarchie.

 Évaluation des enseignant-es :

La rénovation de la carrière qui met fin aux trois rythmes d’avancement (Grand-choix ; Choix ; Ancienneté) bouleverse par conséquent l’évaluation des enseignant-es.
Le ministère propose donc d’ouvrir une discussion avec l’objectif de réviser les modalités d’inspection. Il avance d’ores et déjà quelques principes :

  • Une évaluation plus formative davantage basée sur le conseil
  • Quatre rendez-vous de carrière destinés à différencier l’avancement avec notamment les accélérations de 12 mois aux 6e et 8e échelon.
    Mais aussi au 9e échelon pour ce qui concerne l’intégration dans la hors classe. Sans oublier le dernier « rendez-vous », au sein de la hors classe, pour l’accès à la « classe exceptionnelle ».
  • La note devrait être supprimée.

Rien n’est dit sur les autres modalités pratiques de ces nouvelles dispositions :
- Maintien de l’inspection en classe ?
- Entretien individuel ?
- Quel barème transparent pour les accélérations de carrière ?
Un groupe de travail doit se mettre en place en juin pour avancer sur le sujet.

Le SNUipp-FSU y portera :
  • une évaluation déconnectée de la carrière pour la recentrer vers le conseil, l’accompagnement et le développement de la formation continue.
  • un rapport de professionnel à professionnel entre les inspecteurs et les enseignants, basé sur la confiance et l’expertise au service de la réussite des élèves.

 Grille indiciaire

La grille des salaires va être revalorisée :
- par l’ajout de points d’indice
- par l’intégration en points d’indice d’une partie des indemnités

  • Intégration de l’ISAE :
    Un tiers de l’ISAE ( 400 euros brut sur les 1200€) sera intégré au salaire, soit 9 points d’indice ( 4 points en 2017 et 5 en 2018)
  • Début de carrière :
    Le premier échelon qui sera appliqué un an (au lieu de 3 mois actuellement), est revalorisé.
    Il passe de 349 à 390 points d’indice (soit une augmentation de 122 € nets mensuels).
    À noter : jusqu’à présent la titularisation coïncidait avec le 3e échelon. Ce sera dorénavant le 2e.
  • Milieu de carrière :
    Un gain de 23 points d’indice pour les échelons 7 et 9 (soit 53€ nets mensuels), et de 26 points pour le 8ème échelon (soit 64€ nets mensuels)
  • Fin de carrière :
    Le dernier échelon de la hors-classe passe de 783 à 821 : soit 110 euros nets mensuels.
Grille indiciaire :
Professeurs d’école classe normale
Échelons Indice Rythme d’avancement actuel Rythme d’avancement
à partir de
septembre 2017
Actuel Janvier
2017*
Septembre
2017
Janvier
2018*
Janvier
2019*
GCH CH Ancienneté
11 658 664   669 673        
10 612 620   625 629 3 4,5 5,5 4
9 567 578   583 590 3 4 5 4
8 531 542   547 557 2,5 4 4,5 3,5**
7 495 506   511 519 2,5 3 3,5 3
6 467 478   483 492 2,5 3 3,5 3**
5 458 466   471 476 2,5 3 3,5 2,5
4 445 453   458 461 2   2,5 2
3 432 440   445 448 1 2
2 376 383 436 441   0,75 1
1 349   383 388 390 0,25 1
Nous avons laissé les indices « vides » quand ils ne changent pas par rapport à la colonne précédente.
Le rythme d’avancement est exprimé en années décimales.
* Janvier 2017 : revalorisation indiciaire + 4 pts de conversion indemnitaire.
* Janvier 2018 : + 5 pts de conversion indemnitaire.
* Janvier 2019 : solde de la revalorisation indiciaire
** Aux 6e et 8e échelon, les « rendez-vous de carrière » pourront faire gagner 1 an dans le passage à l’échelon supérieur pour 30% des collègues.

Grille indiciaire :
Professeurs d’école Hors Classe
Échelons Indice Rythme d’avancement
actuel
Rythme d’avancement
à partir de
septembre 2017
Actuel Janvier
2017
Janvier
2018
Janvier
2019
Janvier
2020
7 783 Pas de 7e échelon 821    
6 741 793 798 806 806 3 3
5 695 751 756 763 763 3 2,5
4 642 705 710 715 715 2,5 2
3 601 652 657 668 668 2,5 2
2 560 611 616 624 624 2,5 1
1 495 570 575 590 590 2,5 1
En janvier 2017, les PE-HCL seront reclassé-es dans leur échelon actuel – 1.
Le 6e échelon deviendra donc le dernier échelon de la hors classe avant la re-création d’un 7e échelon en janvier 2020.
Le rythme d’avancement est exprimé en années décimales.

Grille indiciaire :
Professeurs d’école Classe exceptionnelle
Échelons Indice Rythme d’avancement
HEA’3 972  
HEA’2 925  
HEA’1 890  
4 830 3
3 775 2,5
2 735 2
1 695 2
4 échelons « ordinaires », de l’indice 695 à l’indice 830.
1 échelon « spécial » comportant trois indices, aux conditions d’accès obscures…
Le rythme d’avancement est exprimé en années décimales.

 Le calendrier d’application

  • Nouvelle grille des salaires :
    La nouvelle grille des salaires va se mettre en place progressivement entre 2017 et 2020.
    • La première étape de revalorisation démarre à partir du 1er janvier 2017.
    • À partir de septembre 2017 les enseignant-es seront reclassé-es dans les nouvelles grilles.
    • Des gains indiciaires interviendront encore aux 1er janvier 2018 et 2019.
    • Enfin, en 2020, le nouveau 7e échelon de la hors-classe sera créé (indice 821).
  • Le reclassement au sein de la nouvelle grille :
    Dès le 1er septembre 2017, les enseignants seront donc reclassés dans les nouvelles grilles en conservant l’intégralité de l’ancienneté acquise dans l’échelon d’origine.
    • Pour la classe normale, le reclassement interviendra le plus souvent à l’échelon équivalent.
    • Pour la hors-classe, il se fera à l’échelon comportant un indice égal ou immédiatement supérieur.

 Les documents du ministère

PDF - 60 ko
Grille Indiciaire - MEN
PDF - 157 ko
Principes Rénovation Carrières - MEN
PDF - 148.6 ko
Axes Rénovation Évaluation - MEN

 Trois groupes de travail à venir

  • les corps à petits effectifs, tels que les instituteurs et les PEGC
  • le 3e grade et ses modalités d’accès
  • l’évaluation des enseignants

[1] PPCR : Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations