Accueil du siteMétier
Motion de congrès : Combattre POUR l’enseignement adapté


Article visité 327 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : jeudi 16 juin 2016

Sous couvert de l’inclusion, l’administration fait croire que la difficulté scolaire et le handicap peuvent être pris en charge sans aides ni formation en classes ordinaires, et de la même manière, se dispense ainsi de proposer des formations de qualité, initiales ou continues dans le champ de l’enseignement adapté.
Le SNUIpp-FSU s’engage à continuer et amplifier l’action pour les personnels et pour l’enseignement adapté.

Motion de congrès [1] : Combattre POUR l’enseignement adapté

L’enseignement adapté a été attaqué ces dernières années. Il a servi de variable d’ajustement, afin de récupérer des moyens en personnel, autant avec la fermeture de structures, qu’avec la réduction des départs en formation.

L’éducation spécialisée et l’enseignement adapté se sont construits sur le principe de « l’éducabilité cognitive », du « tous capables ». À l’école de s’adapter notamment en mettant en œuvre les moyens nécessaires aux élèves qui en ont besoin. Cette notion est essentielle dans l’accès au droit à la scolarité de tous les élèves et pour la réduction des inégalités sociales. Elle contribue à développer des pratiques pédagogiques innovantes dans les classes d’enseignement spécial et/ou adapté.

Sous couvert de l’inclusion, l’administration fait croire que la difficulté scolaire et le handicap peuvent être pris en charge sans aides ni formation en classes ordinaires, et de la même manière, se dispense ainsi de proposer des formations de qualité, initiales ou continues dans le champ de l’enseignement adapté.

Le SNUipp-FSU, doit mener la bataille pour maintenir des formations d’enseignements adaptés, pour maintenir une filière de formation dans les ESPE, et obtenir dans le pilotage des enseignements adaptés le financement de recherches en éducation dans le traitement de la grande difficulté scolaire.

Pour les SEGPA :

Les collègues voient leurs conditions de travail se dégrader et vivent une injustice indemnitaire majeure. Le SNUipp-FSU doit réaffirmer le respect de la circulaire et des moyens pour l’enseignement adapté en collège, les 18h pour les personnels, l’ISOE en sus du paiement des deux heures de synthèses à taux plein.

Pour la rentrée le SNUipp-FSU doit s’engager dans un mouvement national, de refus des missions de suivi et d’orientation des élèves tant que l’injustice ne sera pas levée par le versement de l’ISOE sans remettre en cause la rémunération actuelle, ni alourdir missions des enseignants.

Pour les EREA

Le succès de la journée d’étude du SNUipp-FSU du 3 mai et de la mobilisation du 1ER juin dernier sur les EREA doit conduire à une nouvelle étape dans la mobilisation. Le SNUipp-FSU exige l’arrêt des suppressions de postes en EREA et dénonce politiquement et juridiquement la note ministérielle et les circulaires académiques modifiant sans concertation les ORS des personnels exerçant à l’internat éducatif. .
Le SNUipp-FSU doit rappeler l’importance des internats éducatifs, construire une définition nationale et cohérente des missions et des ORS des personnels, et relancer la construction d’une formation spécifique de PE d’internat éducatif. Ils doivent bénéficier de l’ISOE comme tous les collègues du 1er degré exerçant dans le second degré.
En adaptant les enseignements généraux aux élèves dont l’inclusion en classe ordinaire à l’école primaire a malheureusement conduit à une situation d’échec n’a pas permis d’atteindre les compétences visées en fin de CM2, les SEGPA et les EREA constituent un outil d’inclusion opérationnel au niveau du collège vers l’accès à une qualification diplômante.

Les PE spécialisés-ées, polyvalents-es apportent une cohérence aux enseignements et sont les garants de cet accueil adapté au sein du collège.

Leurs postes, leur formation spécifique et leur place dans le second degré sont défendus sans réserve par le SNUipp-FSU.

[1] Le SNUipp-FSU a réuni début juin 2016 son congrès national à Rodez