Accueil du siteParitarismeAvancement d’échelon ou de gradeCAPD Promotions du 01/12/16
CAPD du 01/12/2016 : compte-rendu, statistiques, questions diverses.


Article visité 1078 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : jeudi 1er décembre 2016

Ce qui s’est dit au cours de la CAPD...

 Déclaration des élu-es du SNUipp-FSU 47

Et le respect des enseignants dans tout ça ?

Cette CAPD « spécial promotions » se déroule au moment où les discussions entre le Ministère et les organisations syndicales concernant le PPCR viennent de se terminer. Les nouvelles avancées sont timides.

Si on peut se féliciter de la suppression de la note et des modifications des modalités de l’inspection qui devra dorénavant devenir une évaluation à visée essentiellement formative, on ne peut que déplorer la volonté du Ministère de vouloir donner un coup de pouces à quelques-uns seulement à certains moments de leur carrière.
À l’instar d’un célèbre humoriste qui s’étonnait que certaines lessives puissent laver « plus blanc que blanc », on peut largement s’interroger sur le fait que quelques enseignants puissent enseigner « mieux que mieux » !

Le SNUipp-FSU 47 a toujours défendu un avancement au même rythme pour tous, système le plus juste qui soit et en tout état de cause de beaucoup le moins injuste. Que dire alors de cette création de « classe exceptionnelle », dont nous ne connaissons pas encore les critères d’accès ? Une nouvelle provocation à l’égard de la profession, sur le terrain, qui se débat quotidiennement avec les nouveaux programmes, avec des logiciels chronophages, un livret d’évaluation pas au point, pas arrivé en temps voulu, des nouvelles mesures de sécurité à mettre en œuvre dans les écoles, et pour couronner le tout, la pression de l’administration sur les animations pédagogiques et sur les autorisations d’absences.
Le respect vous dit-on, le respect ! Suite à lire en fichier ci-joint :

PDF - 87.7 ko
CAPD du 01/12/2016 : déclaration des élu-es de la FSU

 Promotions

Le SNUIpp-FSU 47 a rappelé que le système le plus juste est l’avancement au meilleur rythme pour tous et toutes et surtout pas au pseudo mérite pour quelques-uns. Nous nous abstenons donc lors du vote.

 Travail de vérification par les élu-es CAPD

Le 24 novembre, nous avons croisé les informations transmises par les collègues avec celles de l’administration
Les collègues qui nous avaient envoyé leur fiche syndicale ont reçu un message de notre part.

Nous avons vérifié que les PES qui ont engagé des demandes de validation de services « antérieurs » n’étaient pas impactés pour ces promotions : rien à signaler de ce côté là.

 Les statistiques du « cru 2016 » ci-dessous.

Pour la première fois dans l’histoire du paritarisme, aucune promotion pour le corps des instituteurs : ces collègues sont tous au dernier échelon.

Corps Promouvables Promu-es %
Instituteurs 00 00  
Professeurs d’école* 754 454 60,21 %
PE Hors classe 43 43 100,00%
* Pour les professeurs d’école, 454 promotions réparties ainsi :
Ancienneté : 124 27,31 %  
Choix : 196 43.17 %  
Grand-Choix : 134 29,52 %  

 Les barèmes maximum et minimum par échelons

Professeurs d’école (classe normale)
Accès au
4e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
Ces modes d’avancement n’existent pas
pour cet échelon
CHOIX
ANCIENNETE
24
2,333
1,333
       
Accès au
5e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
20
31,333
28,333
CHOIX
Pas possible pour cet échelon
ANCIENNETE
35
30,333
1,333
       
Accès au
6e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
12
60,417
32,333
CHOIX
34
35,333
29,833
ANCIENNETE
10
33,333
2,333
       
Accès au
7e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
15
42,333
38,833
CHOIX
28
40,833
37,333
ANCIENNETE
7
38,489
36,333
       
Accès au
8e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
19
45,831
43,333
CHOIX
38
62,225
42,831
ANCIENNETE
16
43,831
39,331
       
Accès au
9e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
29
62,653
49,153
CHOIX
38
57,164
50,417
ANCIENNETE
10
52,331
47,667
       
Accès au
10e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
22
73,025
62,706
CHOIX
37
65,611
56,328
ANCIENNETE
18
58,333
52,419
       
Accès au
11e échelon
Nombre
de promu-es
Barème + Barème -
GRAND CHOIX
17
74,178
70,833
CHOIX
21
74,728
68,739
ANCIENNETE
4
69,833
66,250

 RPI

Une liste des directeurs qui seront présidents des conseils d’écoles des RPI est présentée et approuvée par la CAPD à l’unanimité.
Le SNUipp-FSU regrette que les collègues concernés n’aient pas été contactés et que les jeunes directeurs n’aient pas reçu une information spécifique en plus de celle reçue lors de la formation initiale.

 Questions diverses

 « Recadrage » des organisations syndicales :

L’administration débute par une remise au point concernant les questions qui sont posées par les organisations syndicales lors des CAPD. Elle indique qu’il y en a trop et qu’il faut trouver un autre moyen d’agir.
Le SNUipp-FSU 47 indique qu’il pose beaucoup de questions diverses en CAPD car l’IA ne répond pas aux courriers que nous lui envoyons.
L’IA répond qu’il manque de moyens pour pouvoir répondre à toutes les questions. Bien entendu, nous nous insurgeons car cette réponse n’est pas recevable.
L’IA propose des rencontres informelles mais celles-ci n’auront aucune valeur légale et les réponses apportées ne seront pas inscrites dans un procès verbal. Cela nous pose donc problème.
Nous rappelons que certaines réunions règlementaires ne se tenaient pas auparavant (ex : conseil de formation) et qu’il a fallu que le SNUipp-FSU 47 intervienne pour exiger leur tenue… Ces moments informels seront-ils effectifs ? L’IA propose d’en tenir un en octobre, éventuellement un en janvier sur la carte scolaire, et un autre en mai/juin.

 Animations pédagogiques :

Le SNUipp-FSU 47 s’oppose à la décision de l’administration de retenir une journée de salaire pour défaut de participation à une animation pédagogique.
L’IA rappelle que les animations pédagogiques font partie des heures de service. Nous demandons une certaine bienveillance vu les difficultés rencontrées par les collègues lors des inscriptions. Les circonscriptions ont contacté ou contacteront les collègues concernés sur leur adresse institutionnelle.
Nous rappelons que les collègues peuvent participer à 3x3h de RIS. Celles-ci peuvent se tenir bien après les animations pédagogiques.
L’administration demande à ce que les collègues préviennent avant l’animation pédagogique leur IEN qu’ils ne viendront pas pour cause de RIS ultérieure.
Nous renouvelons notre demande de l’ajout d’une case RIS sur l’application GAIA ce qui simplifierait la vie de tous… Jusqu’à présent, la réponse de l’administration était un non catégorique mais cette fois, elle accepte de faire remonter l’idée au plus haut niveau (GAIA est une application nationale) car elle reconnaît que cela permettrait réellement d’éviter de nombreux problèmes. Enfin !

 Autorisations d’absences :

Le SNUipp-FSU 47 rappelle que ce n’est pas de gaité de cœur que les collègues demandent à s’absenter pour raisons médicales et que nous sommes dans un désert médical où le patient n’a pas le choix des rendez-vous qui lui sont imposés par les praticiens.
L’administration nous assure qu’elle a une attitude bienveillante par rapport aux demandes qui lui sont soumises... c’est encore à confirmer : n’hésitez pas à nous contacter en cas de problème.

 Mise en œuvre du LSUn :

Le SNUipp-FSU s’est adressé au ministère. Dans sa réponse, il indique que « le LSUn est obligatoire à compter de l’année scolaire en cours. Les bilans périodiques, en particulier, remplacent , pour le premier degré, les livrets de compétences utilisés jusque là. En revanche, ces bilans, à condition qu’ils comprennent tous les éléments de contenu prévus dans les annexes de l’arrêté peuvent, dans un premier temps, ne pas être complétés sous forme numérique. Seul le déversement des bilans de fin de cycle dans LSUN, et notamment en fin de cycle 2, est totalement incontournable. »
Nous demandons à ce que tous les collègues (et pas seulement nos syndiqué-es) soient informé-es de cette réponse. L’IA ne tient pas à communiquer là-dessus même s’il reconnait que le livret n’est pas encore opérationnel.

 PES et débuts de carrière :

D’après l’administration, il y a quelques collègues en difficultés (12) et quelques uns en alerte. L’aide est parfois demandée par les collègues stagiaires. Pour les accompagner, il y a des visites supplémentaires, des PRAC (auprès de PEMF qui sont leur tuteur ou pas).

Le SNUipp-FSU 47 demande à ce que les PES soient payés (pour celles et ceux ayant opté pour l’attribution des indemnités de stage) pour des déplacements qu’ils ont faits alors que les cours à l’ESPE n’ont pas eu lieu (annulations au dernier moment). Certains viennent de très loin et outre le temps perdu, il y a des frais engagés…

 Inspection des collègues :

Nous demandons des explications sur les priorités qui ont été définies. La priorité est donnée à l’inspection des collègues qui sont aux échelons 6 et 8 . Néanmoins, les IEN continuent celles des autres échelons.
Tous les T2 seront inspectés cette année.

 Conseil école-collège :

Nous demandons des explications sur la composition de ces conseils car certains courriers donnaient des niveaux et des cycles précis. Sa composition dépend des collèges et des secteurs.
L’administration indique que la présence de collègues des cycles 1 et 2 de chaque secteur est intéressante car elle permet une réflexion inter-degrés. Elle fera preuve de souplesse dans le choix des collègues.

 Sécurité : exercices

L’administration confirme qu’il doit bien y avoir 3 exercices PPMS dans l’année dont un attentat-intrusion + 3 exercices incendie.
Suite à la CAPD, nous maintenons que cette interprétation est erronée et nous allons de nouveau interroger l’IA.
Voir l’article : Mesures de sécurité dans les écoles à la rentrée 2016