Accueil du sitePratiqueLa Fiche de Paye
Lire et vérifier sa fiche de paye


Article visité 3619 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : lundi 12 mars 2018

Nos fiches de paye nous parviennent très tardivement. Il n’est pas inutile de les examiner attentivement : des erreurs y sont présentes parfois (souvent ?).

Aucun employeur « ordinaire » ne se risquerait à fournir à ses employé-es leurs fiches de paye avec 3 à 4 mois de retard...

C’est pourtant monnaie courante dans l’Éducation Nationale, ce qui ne va pas sans créer des difficultés pour engager un prêt bancaire, une caution de logement... ou tout simplement pour vérifier ce qui nous est versé.

Après une période d’augmentation de la valeur du point d’indice, mais aussi du nombre de points d’indice affectés aux échelons, après le reclassement du 1er septembre 2017 et avant l’augmentation (compensée ?) de la CSG, la vigilance est de mise pour éviter les erreurs... déjà signalées sur les dernières fiches de paye reçues...

Cet article essaie de cibler les vérifications indispensables :

  • changement de poste ?
  • changement d’échelon ?
  • changement de corps ?
  • classement en REP ?
  • changement du nombre de classes ?
  • naissance d’un enfant ?

Autant de nouveautés qui risquent de ne pas avoir été prises en compte par l’établissement payeur.
Il convient donc de vérifier régulièrement les éléments de la fiche de paye.
Les images ci-dessous sont issues de fiches de paye d’août 2017.

En haut de la fiche de paye se trouve un bandeau qui comprend quelques éléments essentiels :

 1. Grade :

L’appellation est erronée, il s’agit en fait du « corps » et du « grade » :
Corps : Professeur d’école
Grade : Classe normale (CN) ou Hors classe (HC).
Pour les collègues nommé-es sur des postes de direction, cet intitulé « Grade » comporte aussi le groupe dans lequel se trouve leur école d’exercice.
Sur l’exemple suivant :

  • Corps : Professeur d’école
  • Grade : Hors classe
  • Fonction : direction d’une école du « groupe 4 » ; c’est à dire une école de 10 classes et +.

Il peut arriver qu’il y ait des erreurs dans ce champ :

  • en cas de changement de corps ; d’instit à PE
  • en cas de changement de grade ; de classe normale à hors classe
  • pour les directions d’école, en cas de changement du nombre de classes qui ferait passer d’un « groupe » à l’autre.
    • Rappel des groupes d’école :
      1° groupe (classe unique)
      2° groupe (2 à 4 classes)
      3° groupe (5 à 9 classes)
      4° groupe (10 cl. et plus )

 2. Enfants à charge :

Il faut vérifier le nombre d’enfants indiqués à charge : il s’agit des enfants ouvrant droit à la perception du supplément familial de traitement (SFT).
Des erreurs peuvent se produire en cas de naissance ou de fin de droits : enfant qui atteint l’âge de 20 ans.

 3. Échelon :

À vérifier à chaque fois que vous changez d’échelon ; en laissant à l’administration un délai jusqu’en janvier pour les promotions ayant lieu entre septembre et décembre.

 4. Indice ou nombre d’heures :

C’est l’élément essentiel du salaire, il détermine le traitement indiciaire brut.
Souvent les points d’indice mentionnés correspondent seulement au corps, au grade et à l’échelon détenus. Ici : Professeur d’école classe normale, au 7e échelon ; l’indice 506 correspond à la fiche de paye d’août 2017.

Parfois, les points d’indice mentionnés cumulent ceux liés au corps, au grade et à l’échelon avec ceux liés à la perception d’une bonification indiciaire en raison du poste occupé.
Ici : Professeur d’école hors classe, au 5e échelon (soit 705 pts en août 2017), affecté sur un poste de direction du 4e groupe (+40 pts), soit un total de 745 pts.

 5. Nouvelle Bonification Indiciaire (NBI) :

Il s’agit de points attribués selon le poste occupé : dans cet exemple, il s’agit des 8 pts attribués pour les fonctions de direction d’école.

 6. Temps partiel :

L’indication portée sur la fiche de paye ne correspond pas au temps partiel « travaillé », mais à la quotité de salaire versé.
Dans cet exemple, la collègue perçoit 85.70% de son traitement, elle a obtenu un temps partiel de 80% (avec des journées de rattrapage).

Pour tous ces éléments (Corps ; Grade ; Poste occupé ; Enfants à charge ; Échelon ; Indice ; NBI ; Temps partiel) les erreurs ont des conséquences directes : trop perçu ou « pas assez » perçu.
Il convient alors de chercher à contacter votre gestionnaire (voir l’article : Services Académiques « Mutualisés ») afin de faire corriger l’erreur.

 7. La partie centrale de la fiche de paye :

Tout ou presque ce qui est calculé dépend des éléments précédents. Trois catégories d’informations sont détaillées :

  • ce qui est à payer : traitement indiciaire et indemnités.
  • ce qui est déduit : cotisations sociales, retraite additionnelle et cotisation mutuelle (optionnelle).
  • les cotisations de l’employeur sur le salaire sont indiquées « pour information ».

Évolutions récentes :

  • janvier 2017 :
    Apparition d’une nouvelle ligne « Transfert primes/points ».
    Cela concerne la déduction de la quotité des indemnités intégrées aux points d’indice.
  • janvier 2018 :
    Disparition de la ligne « Contribution de solidarité ».
    Apparition de la ligne « Ind. compensatrice CSG ».
    Ces deux changements sont sensés compenser la hausse de la CSG.

En cas de doute, n’hésitez pas à nous contacter pour vous accompagner dans vos vérifications