Accueil du siteActions
La hors classe qui fâche...


Article visité 2071 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : lundi 25 juin 2018

Les avis rendus par les IEN et les IA-DASEN engendrent de profonds sentiments d’injustice et de mépris pour de nombreux enseignants.

De plus, ces avis ont un caractère pérenne, et figent ad vitam aeternam l’appréciation portée à leur encontre, niant ainsi toute possibilité d’évolution dans leur parcours professionnel. C’est un non sens dans ce ministère qui a pour fondement la capacité de chacun à progresser.
C’est pourquoi le SNUipp-FSU demande que soit donnée consigne aux IEN de mettre par principe l’appréciation « très satisfaisant » à l’ensemble des enseignants promouvables à la HC.
Si des avis « satisfaisant » et « à consolider » étaient malgré tout prononcés, nous demandons à ce qu’ils puissent être revus lors des prochaines campagnes d’avancement.

À cela s’ajoute une autre injustice : en cas d’égalité de barème pour être promu à la HC, c’est l’ancienneté dans le corps des PE qui est prise en compte et non l’ancienneté de l’ensemble de la carrière des enseignants des écoles, pénalisant ainsi fortement les anciens instituteurs-trices.
Cela va à l’encontre même des engagements pris dans le cadre de PPCR de voir la carrière de chacun se dérouler sur au moins deux grades, car ce sont ces mêmes collègues qui sont pour beaucoup aujourd’hui retraitables.

Lors du CTMEN [1] du 15 juin, le SNUipp-FSU a proposé un vœu aux autres organisations syndicales afin de reprendre trois problématiques :

  • les injustices et les atteintes à l’estime professionnelle suite aux avis,
  • les critères de départage qui défavorisent les anciens instituteurs,
  • le nombre de promotions pour la campagne 2018 toujours en discussion avec Bercy.
    PDF - 211.7 ko
    Courrier unitaire HC

Ce vœu a été présenté conjointement par la FSU, le SGEN-CFDT, le SE-UNSA et la CGT Educ’action et le SNALC s’y est associé. FO n’a pas participé au vote.

La même intervention a eu lieu lors de la CAPN [2] du 14 juin dernier.

Le SNUipp-FSU a proposé aux autres organisations syndicales du premier degré (SE, Snudi-Fo, Sgen-Cfdt et Cgt Educ’action) de transformer ce vœu en pétition à faire signer massivement par nos collègues et d’écrire ensemble au ministre une lettre ouverte à ce sujet.

S’il a été possible de co-signer à quatre organisations (SNUipp-FSU, SE-UNSA, SGEN-CFDT et CGT Educ’action) une lettre ouverte au ministre, il n’a pas été possible de finaliser ensemble une pétition.

Nous lançons donc aujourd’hui une pétition sur la hors-classe :
https://hors-classe-pour-tous.fr/

[1] Comité Technique du Ministère de l’Éducation Nationale

[2] Commission Administrative Paritaire Nationale