Soutien au CNESCO

Le projet de loi dit « de l’école de la confiance » veut supprimer le CNESCO, institution chargée d’une évaluation indépendante du système scolaire

Publication : 20 décembre 2018
Modification : Décembre 2018

Le projet de loi dit « de l’école de la confiance » veut supprimer le CNESCO [1]

Quatorze organisations syndicales, dont le SNUipp-FSU, et associatives ont demandé au ministre de l’Éducation nationale de ne pas supprimer le Cnesco, instance aujourd’hui unanimement reconnue, chargée de l’évaluation indépendante du système scolaire.
En effet, au détour de son projet de loi « Pour une école de la confiance », le ministre de l’Éducation nationale entend lui substituer un Conseil d’évaluation de l’école à sa main, composé très majoritairement de personnalités désignées…par lui-même. Un conseil dont la mission ne serait plus de travailler les différents aspects des politiques scolaires, mais d’accompagner les évaluations des élèves et des établissements organisées par la rue de Grenelle.
Exit donc, la réflexion et les travaux sur des sujets tels que la mixité sociale, le redoublement, le calcul ou la compréhension en lecture qui avaient fait consensus dans la communauté éducative.

Un collectif d’acteurs de la communauté éducative a initié une pétition en ligne pour protester contre cette suppression :

Signer en ligne :
Politiques scolaires : pour une évaluation démocratique et utile à tous