Accueil du siteParitarisme
CAPD du 16 janvier 2020


Article visité 377 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : jeudi 16 janvier 2020

À l’ordre du jour :

  • Recours sur l’appréciation finale de l’IA pour l’avancement accéléré aux 7e et 9e échelons.
  • Inscription sur la liste d’aptitude aux fonctions de direction.
  • Questions diverses.

 Déclaration liminaire du SNUipp-FSU 47

À l’aube de cette nouvelle année, le SNUipp continuera de renouveler ses vœux pour une école publique et laïque de qualité permettant la réussite de tous les élèves et l’épanouissement professionnel des enseignants. Mais force est de constater que ces vœux auront bien du mal à éclore.
En effet, la politique menée par messieurs Macron, Blanquer et leurs sbires est sans équivoque. Depuis leur arrivée au pouvoir, poussés par les puissances financières, leur objectif est parfaitement clair : Renforcement du pouvoir et accroissement des richesses pour une minorité, basculement de la majorité des citoyens dans la précarité, la dépendance, la survie.

PDF - 83.2 ko
Déclaration SNUipp-FSU

Pour cela, tous les moyens sont bons : démanteler les services publics, « prêter » du travail pour quelques mois pour ceux qui daigneront « traverser la rue » et maintenant, diminuer les pensions pour ceux qui auraient l’outrecuidance de vivre un peu plus vieux que leur date de péremption.[...]

Lire la suite dans le fichier joint.

 Recours PPCR

2 collègues avaient formulé un recours. L’Administration est restée sourde aux nombreux arguments en faveur d’un changement de l’appréciation de ces collègues.
Les représentants des personnels ont voté contre la décision de l’Administration sauf les représentants SE-UNSA qui se sont abstenus.

La CAPD qui doit étudier l’avancement accéléré aux 7e et 9e échelons devait se tenir le 30 janvier : elle est reportée au 12 mars, les services de la Dsden attendent une réponse du ministère quant à la nouvelle réglementation concernant les périodes de disponibilité.

 Enseignants éligibles à l’avancement accéléré sans rendez-vous de carrière

Certains collègues n’ont pas pu avoir leur rendez-vous dans le temps imparti pour différentes raisons (Congès maladie, ineat, ...)
Une appréciation finale leur a été attribuée au cours de la CAPD. Pour cela l’Administration s’est appuyée sur le dossier professionnel, des contacts avec le département d’origine s’il y lieu et/ou l’IEN de la circonscription de rattachement.
Nous soulevons le problème de l’absence de possibilité de recours pour ces collègues. L’Administration reconnaît ne pas avoir eu de réponse claire du ministère pour ces cas particuliers et suggère au collègues qui souhaitent contester l’appréciation d’écrire à l’IA-DASEN pour exprimer leur désaccord.

 Liste d’aptitude « direction d’école »

Pour la première fois, il y a moins de candidatures que de postes vacants à la prochaine rentrée.
Il y a même deux fois moins de nouvelles inscriptions sur la liste d’aptitude que de postes vacants.
Les « missions » de directrice ou directeur d’école manqueraient-elles d’attractivité ?
Des collègues du marmandais nous avaient fait remonter que leur inspecteur les avaient convoqués afin de leur faire passer un « entretien ». Certains en étaient sortis désœuvré, allant jusqu’à ne pas se présenter à la véritable commission d’entretien.
La question a été posée de savoir quelles étaient les pratiques dans les autres circonscriptions. Ainsi, l’Inspecteur de Marmande put se justifier.
Globalement, quand le corps d’inspection connaît les collègues, il ne demande pas à les rencontrer. C’est quand il ne les connaît pas qu’il demande une rencontre afin de faire connaissance du collègue et de ses motivations.
L’année dernière, il avait été remonté des entretiens que les collègues n’étaient pas assez préparés et qu’ils avaient, pour certains d’entre eux, du mal à intégrer que c’est pour la fonction de direction qu’ils postulaient et non pour le poste d’une direction d’école ciblée.
Dans le cas de Marmande, ce constat a suffit pour demander à ce que les collègues connaissent les missions et les responsabilités de la fonction de direction avant toute formation lors de son « entretien ».
L’IEN-A lui a apporté son soutien en mettant en avant toute la bienveillance du corps d’inspection afin d’éviter aux collègues de vivre une expérience difficile. Il a aussi souligné que le cadre de l’épreuve avait évolué :
L’épreuve débute par 40 min de préparation sur des questions préalablement connu afin de réfléchir tranquillement et de construire un argumentaire. Ensuite, un entretien sur le sujet de 25mn composé approximativement de :

  • 2 mn où le collègue expose ses motivations ;
  • 10 mn sur la question argumentée ;
  • et 15 mn de questions de la part du jury.
    Enfin, le jury se réunit 5 mn pour établir un avis.

Les candidats ayant eu un avis défavorable suite à la commission d’entretien peuvent contacter les présidents du jury pour avoir les motifs de cet avis.

 Synthèse des candidatures :

Candidatures
Nombre total de candidatures
22
Dont nombre de candidatures sans objet*
2
Dont nombre de candidatures irrecevables
0
Nombre de candidatures recevables
20
Nombre de candidat·es dispensé·es d’entretien**
5
Nombre de candidatures soumises à l’entretien
15
 * collègues déjà inscrit·es sur la liste d’aptitude.
** collègues exerçant sur un poste de direction à titre provisoire,
et ayant obtenu un avis favorable de l’IEN.
Commissions d’entretien
Nombre de candidat·es absent·es
3
Nombre de candidat·es recueillant un avis défavorable
4
Nombre de candidatures recueillant un avis favorable
8
   
Candidatures retenues
Total des candidatures retenues 13
   
Directions vacantes (prévisions) à la rentrée 2020
Postes de direction pourvus à titre provisoire en 2019/2020
15
Postes vacants à la rentrée 2020 pour départ à la retraite
12
TOTAL 27

 Les candidat·es retenu·es :

NOM Prénom
BLANCHET Audrey
CABE Caroline
CANUT Mathieu
CORBIERE Guillaume
COUTAZ Alice
DOUBLET Thierry
FEUGAS David
GABIOLA Lucile
GAURAN Michèle
GOURDIN Sandrine
SEUNES Karine
VAN DE ZANDE-LUCAS Nathalie
WYSOCKI Nathalie

 Questions diverses

  • Mouvement national : nous avons demandé la liste des participants avec leur barème et leurs vœux. L’Administration a refusé de nous les fournir : lourde conséquence de la fin du paritarisme.
  • Direction d’école : L’IA-DASEN a fait le choix de mettre en place en priorité les décharges de directeurs 1 et 2 classes. Toutes ont été assurées même les « journées Blanquer » sauf dans les circonscriptions de Sainte-Livrade et de Nérac où les moyens de remplacement sont insuffisants. Aucune explication n’a été donnée sur l’exclusion des directeurs 3 classes de cette priorité.
  • École inclusive : Une quinzaine d’élèves avec notification MDPH ne bénéficient toujours d’un accompagnement par un AESH.
  • Remplacement de l’enseignant référent ASH de Villeneuve : Une contractuelle est en cours de recrutement. Une dérogation a été demandée à la MDPH pour que les dossiers des écoles de Villeneuve soient traités en priorité même hors délai.
  • Courrier intersyndical sur les évaluations nationales : Malgré de vifs échanges, la réponse de l’administration a été claire : ceux qui ont évoqué un problème technique n’ont rien eu, ceux qui ont évoqué la liberté pédagogique ont été sanctionné de la perte d’1/30ème.
  • Conseil de formation : l’IEN-A a évoqué sa volonté d’organiser un conseil de formation durant le mois de mars, une fois qu’il en saura plus sur la réforme de la formation initiale. En attendant cette date, il nous a reçu, en présence de la responsable de site de l’INSPE d’Agen durant l’après-midi. Un compte-rendu sera publié prochainement.
    Actuellement, sur les 26 PES, 5 sont en PIFIR. Pour l’IEN-A, une seule stagiaire l’inquiète fortement. Pour les autres, les PIFIR mis en place sont là pour leur permettre de lever les inquiétude.
  • Formation continue : au 10 janvier, 1/3 du plan de formation a été annulé.