CTSD second degré du 13 février 2020

Le jeudi 13 février s’est tenu le CTSD second degré sur les dotations globales horaires pour les établissements. L’IA a répété à maintes reprises qu’il n’avait pas assez de moyens et devait faire des choix.
Les syndicats présent ont tous voté contre le projet de carte scolaire présenté par l’IA.

Publication : 13 février 2020
Modification : 14 février

SGEN-CFDT absent

Informations données par l’IA :

Stabilité des effectifs (+2) et c’est tant mieux.
Dans la vallée du Lot : perte de démographie -140 élèves entre Villeneuve Sur Lot-Sainte Livrade-Castelmoron-Fumel ; Marmande : continue à augmenter ; Agen : stable.
-126 h pour abonder la Gironde
Stratégie de l’IA : poursuivre l’accompagnement des élèves à besoins particuliers : 1 ULIS Ste livrade (1 collège sur 2 du 47 a une ULIS) ; 1 UP2A à Germillac Tonneins (8 ULIS collège en tout) ; SEGPA : assurer le dédoublement d’ateliers ; BTS Palissy et Aiguillon ; sur le fumélois pas trop de suppressions ; accompagner les collèges-cibles (Education Populaire, sortis de l’EP ; pas entrés) + préserver les ajustements de juin (180h) + les projets pédagogiques.
L’IA souhaite créer des postes dès avant le mouvement pour rendre le département plus attractif.
Les dotations complémentaires étaient non indiquées au début du CTSD puis, sur notre demande, indiquées : 190h en juin mais il n’y aura pas de CTSD en fin d’année scolaire, malgré notre demande.

SEGPA : des nouvelles de la fameuse commission d’analyse des cursus des élèves de SEGPA : comme l’ien co est débordé, le groupe ne se réunit plus par incapacité de le tenir : ce n’est pas une priorité.
L’IA répète à plusieurs reprises qu’il n’y a pas assez de moyens. "Je négocie mes moyens puis je fais avec. Les moyens sont préservés.
J’aimerais ouvrir : une UP2A Marmande-ULIS. Je dois faire des choix."
190h + 60h communes limitrophes+10 SAPAD + 10h éducation en famille+ une dotation académique mais donnée en amont pour la filière fibre à Foulayronnes.
Lycée Leygues-Couffignal : -75h alors que 44 élèves en plus. __ Réponse de l’IA : « C’est celui qui a été le plus accompagné mais aujourd’hui nous ne sommes pas en possibilité d’aller au-delà des 40h en plus de la dotation réglementaire. »
Assèchement de la 6e SEGPA dénoncé par la FSU.
Inclusion en SEGPA à la place des établissements. Réponse de l’IA : "Il y a des SEGPA pleines et d’autres vides. J’aurais besoin de ces heures mais nous faisons le choix de maintenir des petites structures.
Là où il y a des élèves en moins en collège, je pourrais récupérer des moyens.
Des divisions supplémentaires seront créées sur les dotations supplémentaires si c’est le choix des équipes. Je n’ai pas assez de moyens pour tout faire."
FSU : Ce n’est pas un choix : si on ouvre une division en baissant des heures de marge, c’est du colmatage, pas un choix.
Collège Ducos du Hauron : un poste fléché lettres modernes profil numérique va être créé. Les collègues sont sceptiques ; le principal ne sait pas ce que c’est. Le réseau ne fonctionne pas bien.
Réponse de l’IA : le Conseil Départemental a donné 1/2 million d’€ de subvention pour le numérique. Donc le projet est intéressant.
Sur le passage des HSA qui pour 36 ne sont payées que 30 : réponse de l’IA : Ce n’est pas un hold-up, ça se faisait déjà ailleurs. (!)

Autres points :

Internats : l’IA a une mission académique : l’internat du 21e siècle : Rénovation matérielle, organisationnelle et attractivité. Il faut soigner la liaison entre la fin des cours et le sommeil : récréatif-repas-travail personnel. L’internat concerne 30 % des élèves du professionnel. Sur le nouveau plan national, après appel d’offre et avec des moyens de la banque des dépôts, il y aura 240 internats labellisés en 2020, 14 dans l’académie, 2 dans le 47. Les trois thématiques : Résidence (colorer autour d’un thème, ex : le sport à Miramont), Excellence (ex : Chaumié avec mixité), Campus pro (pas dans le 47). Internat pas forcément sur toute l’année ; sur des périodes brèves pour préparer un examen par exemple ou pour présenter les formations offertes dans des lycées pro.
Cette démarche existe déjà dans le cadre de conventions de jumelage collège-lycée pro par des mini-stages mais qui ne sont pas toujours signées. Avant d’ouvrir de nouveaux dispositifs pourquoi ne pas diffuser ce qui existe déjà ?
Comment accompagner les établissements dans une démarche pédagogique ? Comment y associer les enseignant·es ?

Sur les E3C :

FSU : il y a des problèmes de consigne de correction qui n’ont pas de cadrage, pas de temps dévolu réglementaire. Réponse de l’IA pas de rigidité ; il faut laisser de la souplesse pour s’adapter aux spécificités.
Quelle spécificité ? Un paquet de copies à corriger avec un forfait de 50€ alors que les chefs d’établissement ont 500€ de prime. Je reconnais que ça s’est plutôt mal passé.
La FSU répond qu’il y a des témoignages concordants sur les difficultés d’organisation malgré le déni de certains chefs d’établissements et de la rectrice.

Informations annexes :

à notre demande, il y aura un groupe de travail AESH le 7 mai.
L’UP2A de Ducos est-il menacé ? Oui

Vote :

Unanime contre (9/9 présent·es ; CFDT absente) donc report au jeudi 20 février.
Demande d’une autre date par la FSU puisque c’est un jour de grève. Réponse de l’IA : Non.