Accueil du siteÀ suivreCOVID 19
CHSCT du 30 mars 2020


Lire aussi :

Article visité 440 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : lundi 30 mars 2020

Le CHSCTD s’est déroulé en visioconférence. La parole était libre et les représentants des personnels ont pu poser librement toutes les questions même si elles débordaient de l’ordre du jour (Le cadre du télétravail / La situation sanitaire des établissements / Les conditions de travail des personnels volontaires pour se rendre dans les établissements).

  Le cadre du télétravail

Le secrétaire général s’est appuyé sur la foire aux questions du ministère pour répondre aux questions.

Au CHSCTA a été annoncé qu’une convention entre La poste et l’éducation nationale était en cours d’élaboration. Le but : les enseignants transmettent numériquement à La Poste les documents à faire passer aux familles sans solution numérique et La Poste achemine ces documents aux familles avec une enveloppe T pour le retour.

Dans le 47, après enquête de la DSDEN auprès des écoles et des établissements du second degré, 1600 élèves du premier degré seraient dans cette situation (6%) ce qui est supérieur à la moyenne nationale. 500 élèves du second degré (4%) sont concernés ce qui correspond à la moyenne nationale.

Sur l’ergonomie du télétravail, l’infirmière de prévention rappelle qu’il ne faut pas excéder 4h consécutives d’ordinateur « en saisie ». Il faut faire des pauses toutes les 2h. Il y a une information sur la posture à avoir devant un ordinateur sur le site du rectorat. De plus, Windows 10 permet de mettre un filtre écran bleu.

Le SNUipp a demandé à ce que ces documents soient communiqués aux collègues. De même, le SNUipp a rappelé que les numéros personnels des directeurs sont communiqués pour être utilisés en cas d’urgence. Les SMS du dimanche soir à 22h qui incitent à regarder la foire aux questions du ministère n’ont pas de caractère urgent. Le télétravail ne signifie pas de travailler 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

 La situation sanitaire des établissements

La DSDEN a écrit aux municipalités pour leur demander un entretien des locaux et notamment dans les pôles d’accueil. Le DASEN demande aux personnels de faire remonter aux IEN si des manquements concernant l’hygiène sont constatés. Dans ce cas, il se charge d’appeler les mairies concernées voire de faire appel à la préfète.

 Les conditions de travail des personnels volontaires pour se rendre dans les établissements

L’accueil d’enfants va être élargi à d’autres catégories professionnelles (information par mails) à partir du 31/03.

Il n’est pas prévu de fournir des masques aux personnels et aux élèves vu la pénurie. Les gestes barrière sont estimés suffisants par le DASEN. Il reconnaît cependant que c’est très difficile de maintenir de la distance avec les plus petits. C’est pourquoi le DASEN va essayer de diminuer le seuil à 5 enfants maximum pour les élèves de maternelle.

L’IEN-A a reconnu des « couacs » dans les injonctions données quand il n’y a aucun enfant qui se présente. Il est demandé aux enseignants d’attendre 30 minutes à 1 heure avant de quitter le pôle. Pour les pôles des week-end, il est demandé de ne quitter le pôle qu’à 10h30. Mais, les enseignants doivent quitter le pôle s’il n’y a pas d’élève.

Pour ce qui est du rôle des volontaires, il ne s’agit ni de garderie ni d’enseignement mais d’assurer la continuité pédagogique c’est-à-dire de faire effectuer aux élèves les activités données par leur enseignant. Les collègues volontaires vont recevoir des ordres de mission à posteriori. Mais, ils sont déjà couverts.

Dans le cas de personnel malade, il n’est pas prévu de fermer le pôle mais la personne sera écartée de de dernier et une vigilance sur l’hygiène des locaux sera demandée aux municipalités.

Un appel à la réserve civique et aux personnels communaux a été fait pour aider les enseignants dans l’accueil des enfants sur les pôles, notamment le week-end. Mais ces personnels devront être sous la responsabilité d’un enseignant. Cela signifie que s’il n’y a plus d’enseignants volontaires, l’organisation rencontrera de grosses difficultés.

 Questions diverses

 Médecine de prévention

Les représentants des personnels regrettent l’absence de communication de la part du médecin de prévention depuis le début de cette crise sanitaire.

Il est rappelé que le service de médecine de prévention pour les personnels fonctionne toujours. Les personnels peuvent s’adresser au médecin par mail.

Apparemment, des numéros, des adresses mails, des services existent et sont mis à la disposition des personnels. Les psychologues de l’Education nationale ont aussi été sollicités, sur la base du volontariat pour venir en aide aux enfants et aux adultes qui en ont besoin. Mme Deturck, assistante sociale est également disponible. Une adresse mail : COVID19@ac-bordeaux.fr est à disposition de tous les personnels pour toutes questions. Quel dommage que les personnels n’en soient pas informés ! Une communication devrait être faite prochainement.

 Communication

Le SNUipp regrette que le DASEN ne s’adresse pas aux personnels de façon plus directe pour les rassurer dans cette période difficile. L’IA reconnaît que son courrier a été tardif (vendredi 27 mars). Cela est dû à la consultation des différents services. La conseillère de prévention manque également d’information.
L’IA a annoncé sa volonté d’organiser un CHSCTD par semaine pour informer au plus vite les représentants des personnels. Une nouvelle date doit être fixée prochainement.

 Continuité administrative

La note de service mouvement va être publiée prochainement. Le CTSD a été reculé au 6 avril et sera effectué en visioconférence car cette modalité semble satisfaisante.

 Concours de recrutement et FSTG

Les tuteurs sont en train de faire remonter les grilles d’évaluation établies au cours des visites. Le DASEN du 33 (président du CRPE) souhaiterait que seuls les FSTG avec des difficultés identifiées soient inspectés par les IEN. Cette décision est en attente de la validation de la rectrice.

Pour le concours, l’IA n’a pas plus d’informations.

 Vacances

L’IA a annoncé que « Les vacances seront des vacances ». Mais l’accueil des enfants sera maintenu.

Le SNUipp a demandé si une journée de « pré-rentrée » était dans les tuyaux de l’Administration. L’IA a répondu qu’il n’avait pas d’informations à ce sujet car ce n’était pas le sujet pour le moment.

Nous regrettons que l’anticipation de l’après-crise ne soit pas du tout à l’ordre du jour.