Accueil du siteÉcole
Stages de remise à niveau, c’est toujours non ! Et encore moins à distance !


Article visité 1456 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : jeudi 9 avril 2020

Fallait-il encore le rappeler ? Apparemment oui !

Encore une nouvelle directive descendante totalement hors sol. Encore une nouvelle directive tombant du ciel. Le pape Blanquer a dû entendre une « voie électorale ». Ainsi, quand les enseignants et familles « prient » pour une pause, fidèle à son dialogue moins « social » qu’auto-centré, pleuvent les « vacances apprenantes » et coulent des larmes sur les joues des enseignants, parents et .. enfants.

Quelle est la volonté ? Mis à part renforcer le mythe que l’école va tout résoudre. Mis à part renforcer le jeu de la compétition scolaire. Une compétition à laquelle ces élèves dit « à besoin », hélas, ne sont pas invités.
À croire que cela a déjà fonctionné… Et si oui, cela s’est-il passé sans manipulation de leur part ? Sans interaction avec les autres enfants ? Dans l’école de la confiance, il faut croire. Et des croyances, le ministère en diffuse. Loin de la parole biblique, le savoir serait quelque chose de mystique au point que 6h vont redonner la vue à un aveugle. 6H ! Une journée de classe pour inscrire ces élèves, d’abord enfants, sur le chemin des sacrés « savoirs fondamentaux » ?

Pour avoir mené des visios, et pour les témoignages que j’ai reçus, j’en conclus que je ne suis pas le seul. Situation initiale. Moi face caméra, de l’autre côté se trouve l’élève et le parent. Très vite nous sommes témoins de la tension. Celle qui fait qu’on peut entendre : « mon enfant n’a pas le niveau ». Très vite, on doit jouer au théâtre, se retrouver à dire des choses auxquelles on ne croit pas : « écoute tes parents ! Il faut que tu travailles, c’est comme si tu étais à l’école ! ». Travelling arrière, en écho on entend encore le parent avec son enfant. On raccroche et on se demande : « Est-ce que cet appel avait un sens ? »

En effet, le ministère a-t-il pensé aux enfants ? Ils ne voient plus leurs amis, les maitres et maitresses. Même chez les élèves les plus proches de la culture scolaire, la lassitude s’est installée.
Sincèrement, est-ce que quelqu’un raisonne dans le langage humain et non managérial dans ce ministère ? C’est quoi l’enjeu ? Faire exploser les familles ? Faire exploser les enfants ?
Selon notre cher IEN-A : « À l’impossible nul n’est tenu ! », donc : « Chers collègues, ne culpabilisez pas ! » Laissons-les respirer ! Sinon on va les étouffer, les écœurer.

Laissons aux enfants des Vacances !


Pour le SNUipp, les stages de remise à niveau, c’est toujours non ! Encore moins à distance.

En cette période, alors que le monde est bouleversé, il est au contraire important de prendre du recul et de s’apaiser…

C’est en ce sens que la FCPE et l’ensemble des organisations syndicales se sont adressées au Ministre.