Confinement-Saison 2

Cet article tente de synthétiser l’ensemble des informations.
Actualisation de l’attestation de sortie dérogatoire.

Publication : 30 octobre 2020
Modification : 28 novembre


Informations utiles, attestations, personnels vulnérables, cet article tente de lister tous les liens à suivre.

 Dernières mises à jour :

  • samedi 28 novembre : nouveau modèle d’attestation de sortie dérogatoire.
  • vendredi 20 novembre à 8h : COEE n°4555 sur la continuité pédagogique à distance
  • vendredi 13 novembre à 14h : COEE n°4543 sur la mise à jour de la gestion d’un élève positif au COVID
  • vendredi 13 novembre : mise à jour de la Foire Aux Questions ministérielle
  • mardi 10 novembre : nouvelle circulaire concernant la liste des personnels vulnérables
  • jeudi 5 novembre : CHSCT départemental
  • mardi 3 novembre : mise à jour de la FAQ ministérielle
  • lundi 2 novembre : parution du COEE n°4525 qui explique comment générer les attestations de déplacement scolaire pour les parents via ONDE
  • vendredi 30 octobre : parution du COEE n°4524 qui précise les modalités de la reprise :
  • jeudi 29 octobre 23h ! : publication et analyse du protocole sanitaire
  • jeudi 29 octobre : Le SNUipp-FSU 47 a interpellé le Secrétaire Général de la DSDEN

 Nouveau protocole sanitaire

Lire à ce sujet notre article dédié : Protocole sanitaire de novembre 2020

 FAQ ministérielle

La dernière version date du 13 novembre 2020.
Les nouveaux points abordés sont :

  • Refus de port du masque par un élève
  • Rappel de l’obligation scolaire pour tous les élèves
  • Voix et masques
  • Réunions entre personnels
  • Réunions parents/profs
  • Sortie scolaire
  • Aide sociale
  • Préconisation pour le personnel vulnérable

 Élèves

Quel gestion pour un élève atteind de COVID ?
Un COEE a été publié à ce sujet le vendredi 13 novembre
À noter que pour « toute question relative à la COVID, » la DSDEN a mis en place un contact mail :dsden47-covid19@ac-bordeaux.fr
La note de service précise également que « le traçage des cas contacts entre enfants dans le premier degré n’a plus lieu d’être. »
Comment se fera l’enseignement des élèves absents sachant que nous ne pourrons pas assurer à la fois la classe en présentiel et en distanciel ?
En cas d’absences liées au COVID (cas contact, enfants à risque ou malades) l’enseignement se fera à distance via le CNED.

Que fait-on des élèves d’un enseignant absent et non remplacé ?

On peut dans ce contexte particulier, demander aux familles de garder exceptionnellement leur enfant à la maison si elles le peuvent. Pour ceux qui n’ont pas de moyen de garde, les élèves seront répartis dans les autres classes de l’école.

Que fait-on d-un élève dont l’AESH est absent ?

La question sera traitée au cas par cas : contacter la DSDEN avec copie à l’IEN.

Quid des élèves qui sortent au CMPP, guidance et autres soins extérieurs ?

Les structures restent ouvertes donc les soins doivent maintenus.

Comment se dérouleront les visites de l’infirmière ou du médecin scolaire déjà repoussées l’an dernier ?

Elles sont reportées.

 Réunions

Selon le COEE, « toutes les formations des professeurs des écoles initialement prévues les 2 et 3 novembre 2020 » sont reportées. De plus, « les animations pédagogiques programmées sur les deux semaines du 2 au 13 novembre inclus sont annulées pour tout le département. » La tenue des conseils d’école et des équipes de suivi est laissée à la disposition des équipes. L’IA « propose de reporter à la semaine du 9 novembre les réunions d’instances telles que conseils d’école » et de « maintenir l’ensemble des équipes de suivi de scolarisation ».
Les conseils de maitres, conseils d’école peuvent se tenir en présentiel (en respectant les gestes barrières) et/ou en distanciel.

 Rendez-vous de carrière

Les rendez-vous de carrière sont maintenus.

 Accueil de stagiaires

Si c’est un stagiaire venant d’un parcours professionnel, l’accueil reste d’actualité car c’est stage nécessaire à la validation de l’année.
Dans les autres cas (dont les stages de 3ème), les stages doivent être annulés.

 Autorisations de déplacement

Attestation de déplacement personnel - 28 novembre 2020

Sur le site gouvernemental :

Retrouvez ci-joint un modèle des déplacements « personnels ».
Pour le modèle de déplacement professionnel, ça patine un peu du côté administratif : certaines circonscriptions en ont transmis un modèle, d’autres pas...

 Liste des personnels vulnérables

Les critères de vulnérabilité sont définis par l’article 1er du décret pris pour l’application de l’article 20 de la loi n°2020-473 du 25 avril 2020 de finances rectificatives pour 2020 :

  • Être âgé de 65 ans et plus ;
  • Avoir des antécédents (ATCD) cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), ATCD d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • Avoir un diabète non équilibré ou présentant des complications ;
  • Présenter une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale : (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;
  • Présenter une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  • Présenter une obésité (indice de masse corporelle (IMC) > 30 kgm2) ;
  • Être atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise :
    • médicamenteuse : chimiothérapie anti cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
    • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
    • consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
    • liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  • Être atteint de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;
  • Présenter un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie
  • Être au troisième trimestre de la grossesse ;
  • Être atteint d’une maladie du motoneurone, d’une myasthénie grave, de sclérose en plaques, de la maladie de Parkinson, de paralysie cérébrale, de quadriplégie ou hémiplégie, d’une tumeur maligne primitive cérébrale, d’une maladie cérébelleuse progressive ou d’une maladie rare.

Plus d’informations sur notre article dédié : Personnels vulnérables : nouvelles circulaires