Direction d’école : Campagne « Stop surcharge ! »

Le SNUIpp-FSU lance une campagne « STOP Surcharge : je ferai « dans la mesure du possible » »

Publication : 18 novembre 2020

La première période a été épuisante à tous points de vue, en particulier pour les collègues directrices et directeurs. La suspension du dialogue social sans arbitrage positif a été un signe supplémentaire du peu d’attention porté à la direction d’école par le ministère.
La préparation de la rentrée du 2 novembre a été calamiteuse : ordres et contre-ordres appris par les médias et liés à la mise en place du plan « urgence attentat », valse de consignes relatives à l’hommage national à notre collègue, mise en place précipitée et sans concertation du niveau 2 du protocole sanitaire. Toutes ces urgences ont nécessité un travail de préparation et un investissement de nos collègues, éventuellement avec les collectivités locales en responsabilité, sur leur temps de vacances.

Le SNUIpp-FSU lance une campagne « STOP Surcharge : je ferai « dans la mesure du possible » » pour donner aux collègues directrices et directeurs la liberté de choisir les priorités dans leur école. Retrouvez ci-dessous une motion du conseil de maitre ainsi que le courrier officiel adressé à ce sujet au Ministre le 10 novembre.

Courrier adressé au Ministre
Motion Conseil des Maitres


Alors que dans un contexte de tension inégalée, nos collègues directrices et directeurs se voient, contraint.es à de nouvelles responsabilités, l’objectif est d’ancrer cette campagne dans le quotidien des écoles. Il s’agit pour les équipes, avec les directrices et directeurs d’agir en allégeant eux-mêmes les tâches inutiles et/ou redondantes.

Nous disons « STOP ! »

Pour le SNUipp-FSU, il est urgent que l’agenda social interrompu avant les vacances reprenne afin de pouvoir avancer sur nos exigences : allègement réel des tâches, aide statutaire formée au fonctionnement de l’école, augmentation des temps de décharge de toutes les écoles, et pas d’école sans décharge hebdomadaire, revalorisation. Dans ce contexte exceptionnel, nous demandons aussi au ministère des décharges exceptionnelles supplémentaires pour les directeurs-trices.