CDEN du 14/10/2021
 Mis en ligne en octobre 2021
logo imprimer
Enregistrer cet article au format PDF


La séance s’est tenue au Conseil Départemental en présence des représentant·es des parents d’élèves, des maires, des enseignant·es, de M. Chavanne, préfet de Lot-et-Garonne, M. Lemoine, inspecteur d’académie de Lot-et-Garonne, M. Lacombe, vice-président du Conseil Départemental.
Voir la déclaration de la FSU 47 en fin d’article.

Partenariat conseil départemental / éducation nationale :

La FSU a demandé à ce que les directeurs et directrices des écoles à proximité des collèges soient invités aux réunions concernant les travaux.
Convention éducative : elle concerne 28 collèges publics dans le département et s’adresse également aux élèves de cycle 3. La FSU a de nouveau déploré le retrait de la convention éducative vers les cycles 1 et 2 depuis 2016.

Évaluation des écoles :

L’inspecteur d’académie est revenu sur les priorités de rentrée dans l’éducation nationale et en particulier sur l’expérimentation de l’évaluation des écoles.
L’évaluation est en cours sur 150 établissements du second degré privés ou publics de l’académie de Bordeaux. Dans le premier degré cela concerne 19 écoles.
La FSU est revenue sur le caractère expérimental et donc non obligatoire de ces évaluations, ce que l’inspecteur d’académie a confirmé. La FSU a alerté sur certaines pressions exercées sur les écoles.
Voir aussi l’article : Audit sur le fonctionnement de l’école ?.
Par ailleurs, la FSU a rappelé qu’une grande consultation a déjà été menée suite au suicide de Christine Renon et que le ministère pourrait déjà s’en servir.

Bilan de la rentrée 2021 :

La baisse des effectifs du premier degré n’est pas celle attendue et pourtant les 5 postes ont été rendus ( - 142 élèves au lieu des - 357 prévus)
Selon la FSU et en appliquant une simple règle de trois, 3 restitutions de postes auraient pu être évitées. Sachant que 2 remplaçants sont positionnés à l’année sur les écoles qui ont subi une fermeture, la FSU a interrogé l’inspecteur d’académie sur l’utilité de la réserve nationale de 220 postes. Réponse : historiquement on s’organise avec les moyens dont on dispose élèves en plus ou élèves en moins.

Rythmes scolaires :

Les changements de rythmes validés par l’IA depuis le dernier CDEN ont été validés.
Voir l’article Semaine de 4 jours : rentrée 2022

Élèves en situation de handicap :

La FSU a alerté sur l’aide aux élèves en difficulté, le manque de place dans les établissements, ce à quoi l’inspecteur d’académie a totalement souscrit. Il semble se saisir de cette problématique le plus largement possible en y associant également les services de la préfecture. Il a rappelé que l’année dernière il a ouvert 4 ULIS dans le département et il a l’intention de continuer l’an prochain.
L’administration indique qu’il y a 784 AESH dans le département. La FSU alerte sur les problèmes de remplacement et demande qu’une brigade de remplacement d’AESH soit créée.

Évaluations nationales :

La seule présentation de l’IA est le taux de remontées qui est très satisfaisant pour l’administration.
Pour la FSU, ces évaluations ne correspondent pas à la culture enseignante de l’évaluation, elles ne servent qu’au ministère.

Règlement départemental des écoles :

La demande actée en CHSCT sur la protection juridique du fonctionnaire a été ajoutée. l’IA s’engage à porter plainte auprès du procureur de la République en cas d’agression d’un·e enseignant·e
Autre rappel et ajout : la remise des élèves en main propre aux familles ne concerne que l’école maternelle.
Nous avons signalé qu’actuellement, ce règlement départemental n’est pas accessible aux familles sur le site de la Dsden : l’IA s’est engagé à ce qu’il le soit.

Déclaration de la FSU 47 :