FSU-SNUipp 47
169 bis Av. J. Jaurès 47000 AGEN

05 53 68 01 92 | 06 81 64 77 50 | 09 65 17 27 48

05 53 68 01 92
06 81 64 77 50
09 65 17 27 48

 Nous écrire 
CHSCT extraordinaire du 6 décembre 2021
 Mis en ligne en décembre 2021
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

A la DSDEN, rien de nouveau.
Ce CHSCT n’a pas apporté de véritable réponses aux questions que nous pouvons nous poser face à l’explosion des cas de Covid dans notre département.

Monsieur Lemoine, DSDEN est conscient que la situation continue de se dégrader dans le Lot-et-Garonne. Ce lundi 6 décembre, le taux d’incidence est de 650 pour 100 000 habitants. Près de 50 personnes sont hospitalisées dont dix en réanimation.
Avec 1000 cas pour 100 000 enfants et jeunes, 32 classes ont dû fermer.

Néanmoins, le ministère ayant demandé de ne plus communiquer le nombre de cas Covid confirmés élèves et personnel, ce sont les chiffres du communiqué de presse du vendredi 3 décembre de l’académie de bordeaux qui nous ont été annoncé. Difficile de se rendre compte alors de l’impact de la 5e vague dans notre département.

Face aux inquiétudes des enseignants concernant leurs conditions de travail devenues encore plus compliquées avec le présentiel/distanciel, le DSDEN souligne que le plan de continuité pédagogique établi par les équipes en début d’année scolaire, fait foi. Il complète en invitant que c’est aux écoles et aux établissements de mettre les limites : « l’école étant un service public mais n’étant pas un service à la personne », nous ne sommes pas tenus de répondre ni aux injonctions des parents. concernant l’école à la maison, ni à l’impossible.

Face aux inquiétudes des enseignants concernant leur santé, les tests salivaires sont mis en œuvre dans le département pour participer le plus possible au dépistage et identifier d’éventuels foyers.