Compte-rendu du CDEN du 10/02/22
 Mis en ligne le 11 février 2022
logo imprimer
Enregistrer cet article au format PDF


Le CDEN s’est tenu en visio-conférence avec toutes les difficultés inhérentes à cette modalité.

Carte scolaire premier degré

La FSU est la seule à être intervenue sur le premier degré.
En résumé, pour le DASEN, toutes ses mesures vont dans le bon sens.
Le SNUipp-FSU47 n’en fait pas tout à fait la même analyse.
D’abord, le département n’a pas assez de moyens pour faire face aux besoins :

  • les 16 moyens supplémentaires ne vont pratiquement pas améliorer le quotidien des écoles lambdas, hormis les augmentations de décharges de direction.
  • pas de re-création de postes de remplacement, de RASED (alors que c’est le premier point d’entrée vers les aides pour les élèves en difficulté)
  • une fermeture à Ferry Villeneuve élémentaire alors qu’en REP
  • une non-ouverture à Sainte Colombe en Brulhois
  • des effectifs très élevés en élémentaire Langevin (ex-REP) sur les classes de cycle 3
  • la mort du dernier poste de Plus de Maitre Que de Classe
  • la division par deux du nombre d’élèves de moins de trois ans accueillis dans le Lot-et-Garonne entre 2009 et 2021
  • une administration qui se sert en premier pour faire fonctionner son propre système : l’ASH, l’orientation en CDOEA, les coordinations « Cité éducative », « Territoires Educatifs Ruraux », ...
  • le caractère ubuesque du label TER pour la ville de Monsempron alors que ses écoles et son collège ont été éjectés de la carte des REP en 2015
  • et enfin, le caractère dérisoire de la création d’un poste dédié à la santé mentale des élèves pour l’ensemble du département (en lien avec l’hôpital de jour)

En conséquence, la FSU a voté contre les mesures de carte scolaire 2022.

Carte scolaire second degré

Pas de modification des mesures annoncées en CTSD.
La FSU a voté contre.

Taux IRL

C’est l’indemnité de logement versé aux instituteurs et institutrices.
En 2021 le taux d’inflation INSEE a été de +2,1%. Pour 2022, ce même taux risque d’augmenter encore, nous avons réclamé un ajustement à la hausse, rejoints par FO et l’UNSA. En vain.
La FSU a voté contre le taux retenu.

Rythmes scolaires

  • 5 communes étaient dans l’obligation de renouveler la dérogation pour rester à la semaine de 4 jours.
  • 1 nouvelle commune revient à la semaine de 4 jours.

La FSU s’est abstenue.
Voir l’article spécifique : Semaine de 4 jours : rentrée 2022

DDEN

Nomination d’un nouveau DDEN.
La FSU a voté pour.

Sectorisation des collèges

Deux modifications :

  • RPI de Lafitte-Lacépède : les élèves de Lafitte étant sectorisés sur le collège Stendhal d’Aiguillon, la maire souhaite que sa commune, actuellement sectorisée sur le collège de Port-Sainte-Marie, soit également rattachée à Aiguillon, comme ceux de Lacépède.
  • RPI de Monbahus-Montignac de Lauzun : le Maire de Montignac a sollicité le rattachement de sa commune au secteur du collège Didier Lamoulie de Miramont de Guyenne.

La FSU s’est abstenue.

Déclaration de la FSU