Des dotations à géométrie variable

Mars 2020 : l’entourloupe du ministère

Publication : 6 janvier 2021

Au mois de mars 2020, le ministère avait communiqué sur la création de 1 248 postes supplémentaires pour le 1er degré, qui venaient s’ajouter aux 440 postes initialement prévus. Cette dotation complémentaire a été ventilée entre les départements, entraînant une révision des dotations initiales. Le CTM du 16 décembre a précisé que les 1 248 postes créés se partagent entre des postes de titulaires et des postes de stagiaires (estimés à 617).

Ces postes de stagiaires supplémentaires ont une incidence à la baisse sur le nombre de moyens d’enseignement disponibles car les enseignant-es stagiaires n’effectuent qu’un demi-service.

Catégories d’emplois
(septembre 2020)
Solde
des emplois
Moyens
d’enseignement
Enseignant·es du 1er degré
1071
1071
Enseignant·es stagiaires
617
308,5
Total 1688 1379,5

Les incidences sur les dotations

Comme il n’y a pas 1 688 moyens d’enseignement à répartir à la rentrée 2020, mais seulement 1 379,50, cela implique des mesures correctives qui amènent à une nouvelle ventilation des moyens pour la rentrée 2020.

Académie Dotation
initiale
décembre 2019
Dotation
complémentaire
mars 2020
Total
pris en compte
pour la rentrée
2020
Mesure
corrective
suite à l’entourloupe
du ministère
Total
résultant de
l’entourloupe
Aix Marseille
76
25
101
-12,5
88,5
Amiens
-40
64
24
-20
4
Besançon
-9
40
31
-15
16
Bordeaux
32
56
88
-20
68
Clermont-Ferrand
0
43
43
-5
38
Corse
0
12
12
0
12
Créteil
201
24
225
0
225
Dijon
-26
50
24
-15
9
Grenoble
35
45
80
-22,5
57,5
Lille
-83
87
4
0
4
Limoges
0
25
25
-5
20
Lyon
55
42
97
-20
77
Montpellier
18
47
65
-7,5
57,5
Nancy-Metz
-18
100
82
-35
47
Nantes
0
60
60
-15
45
Nice
67
30
97
-5
92
Normandie
-52
65
13
-20
-7
Orléans-Tours
-27
65
38
-25
13
Paris
-16
16
0
-2,5
-2,5
Poitiers
-40
57
12
-10
2
Reims
-30
60
30
-12,5
17,5
Rennes
-41
71
30
-35
-5
Strasbourg
0
35
35
0
35
Toulouse
39
49
88
-5
83
Versailles
243
22
265
-0
265
Guadeloupe
-16
17
1
-1
0
Guyane
49
10
59
0
59
Martinique
-25
25
0
0
0
Réunion
0
9
9
0
9
Mayotte
48
2
50
0
50
Total 440 1248 1688 -308,5 1379,5

Les incidences sur l’académie de Bordeaux

Concernant l’académie de Bordeaux, la mesure corrective serait de 20 postes.

Académie
de Bordeaux
Dotation
initiale
décembre 2019
Dotation
complémentaire
mars 2020
Total
pris en compte
pour la rentrée
2020
Mesure
corrective
suite à l’entourloupe
du ministère
Total
résultant de
l’entourloupe
Dordogne
-17
9
-8
-3
-11
Gironde
95
11
106
-7.5
98,5
Landes
-16
9
-7
+0.5
-6,5
Lot-et-Garonne
-11
9
-2
0
-2
Pyrénées Atlantiques
-19
18
-1
-10
-11
Total 32 56 88 -20 68

Aujourd’hui nous ne mesurons pas toutes les conséquences de ces mesures opérées après la réalisation des cartes scolaires ! Le ministère n’a pas répondu à nos questions lors du CTM. 

Il est possible que les moyens qui ont été consommés en trop à la rentrée soient retirés des dotations pour 2021 ou qu’ils soient pris en partie sur la réserve de 220 postes qui a été constituée « pour faire face aux ajustements qui s’avéreraient nécessaires en cours de gestion » comme cela est précisé sur le document présenté en CTM. 

Le SNUipp-FSU dénonce des dotations à géométrie variable dont se sert le ministère pour communiquer sur ses engagements en faveur du 1er degré.
Il était sûrement plus valorisant de parler d’une création de 1 248 postes supplémentaires, tout en taisant qu’une partie d’entre eux ne dégagerait que des demi-moyens d’enseignement supplémentaires. Cette fausse information aura à la fois des conséquences sur les postes créés à la rentrée 2020 et sur la préparation de la rentrée 2021. Cela nous apporte aussi une raison supplémentaire pour revendiquer un plan d’urgence pour l’école.