Intégration dans la Hors Classe 2022
Les résultats
Publication : 15 juin 2022
Dernière modification : 16 juin
logo imprimer
Enregistrer cet article au format PDF

Nous actualisons cet article au fur et à mesure de nos décryptages.
Nous ne disposons plus d’informations complètes de l’administration : nous croisons nos données et nos calculs afin de donner les infos les plus fiables possible.


Le COEE n°5259 du 16/06/22 donne la liste des collègues qui accèdent au grade la Hors-Classe le 1er septembre 2022.
En 2022, sont promouvables dans le grade de la hors classe, les collègues comptant au moins deux ans d’ancienneté dans le 9e échelon de la classe normale au 31 août 2022 ainsi que l’ensemble des collègues au 10e et au 11e échelon.
Le ratio des promu·es est établi à 18% des promouvables.
Deuxième année sans CAPD pour l’établissement du tableau d’avancement dans le grade de la hors classe : nous n’avons rien pu vérifier en amont.

Les ex-æquo

Après calculs et recoupements, comme à chaque fois nous trouvons le même défaut dans le traitement des égalités de barème.
Exemple pour les collègues ayant un barème de 140 points :

  • Collègues promu·es :
    • 34 ont un avis « Excellent »
    • 2 dont nous n’avons pas l’avis... mais nous pouvons le deviner ...
  • Collègues non promu·es et qui auraient pu l’être :
    • 17 n’ont qu’un avis « Très Satisfaisant » ;
    • 1 a un avis « À consolider » ;
    • 1 dont nous n’avons pas l’avis.
    • 3 femmes ont un avis « Excellent », et ont dû être écartées sur l’ancienneté d’échelon : 6 mois seulement.
    • 5 hommes ont un avis « Excellent », et ont dû être écartés au titre de la parité.

Hormis la question de la parité, c’est bien la prise en compte de l’appréciation de l’IA comme premier déterminant qui fait presque toujours la différence pour départager les ex-æquo.

L’appréciation de l’IA compte donc deux fois : la première fois pour établir le barème, la seconde pour départager les égalités de barème.
Cela n’a aucun sens de prendre en compte deux fois le même paramètre pour faire un classement, mais le manque de sens ne dérange pas les chefs.
Cela fait des années que nous demandons à ce qu’un autre paramètre permette de départager les ex-æquo : l’AGS.

Quelques statistiques sur les promu·es

  • 90 collègues promu·es : 75 femmes, 15 hommes.
  • Toujours pas d’intégration depuis le 9e échelon.

Pour 2 collègues promues, nous manquons d’informations (échelon ; appréciation de l’IA, barème) : les tableaux ci-dessous ne concernent donc que 88 promu·es.

Les barèmes des promu·es 2022 :

Barème Échelons TOTAL
11e 10e
170
2
0
2
2,22 %
160
0
0
0
0,00 %
150
36
16
52
57,78 %
140
0
34
34
37,78 %
TOTAL 38 50 88 97.78 %

Les appréciations de l’IA :

Appréciation de l’IA Échelons TOTAL
11e 10e
Excellent
0
38
38
42,22 %
Très satisfaisant
2
12
14
15,56 %
Satisfaisant
34
0
34
37,78 %
À consolider
2
0
2
2,22 %

La parité :

Sexe Échelons TOTAL
11e 10e  ? 
F
33
40
2
75
83,33 %
H
5
10
0
15
16,67 %

Les collègues promu·es

NOM Prénom   NOM Prénom   NOM Prénom
AMMIRATI JEROME   DUBOURG BENEDICTE   MADIER ESTELLA
APPARSAMY FABIENNE   DUCREUX DOMINIQUE   MAGNANOU ANNIE
BACQUE CORINNE   FABRE-CONCARI SOPHIE   MAGNE CORINE
BALDISSER MYLENE   FRAITURE FABIENNE   MALLET SANDRINE
BARBIER CELINE   FRANCIS ALINE   MARTIN FLORENCE
BERGOUNIOUX LAURE   GARCIA CELINE   MARTINEZ NANCY
BERNEDE CLAIRE   GAUDIN VALERIE   MONSEGUR CEDRINE
BETEILLE NATHALIE   GETTE CELINE   PAYEN NATHALIE
BIZIER MARIE JOSEE   GRANDVAL MURIELLE   PELLIZZARI BONNING CORINNE
BLANQUER NATHALIE   GRANDVUILLEMIN SANDRINE   PENN CEDRIC
BLIN KATIA   GUALCO NATHALIE   PERAUD EMMANUELLE
BOISSERIE VALERIE   GUELFI BENEDICTE   PONS CLAIRE
BOLAJUZON MARIANNE   GUILBERT ISABELLE   PROPHET CELINE
BORDES SANDRINE   HAUSELMANN CATHERINE   RESSICAUD LAETITIA
BOUILLAC CATHERINE   HAYOTTE EMMANUEL   ROBERT JEAN FRANCOIS
BOVIS LAURENT   HENRY PATRICIA   SCHALLER EMILIE
BOYER AURELIE   HUTEAU VERONIQUE   SCHEFFER STEPHANIE
BUISAN KATIA   IBANEZ LIZA   SNAPPE SANDRINE
CAZAUX VERONIQUE   IBANEZ NELLY   SORET JEAN-CLAUDE
CEZERAC CHRISTELLE   IGAU FRANCK   SOULARD GERMAIN
CHATARD ANNICK   LABEYRIE CAROLE   SUBIRADE FREDERIQUE
CHAUVIN MARIE NOELLE   LACLAVERE KARINE   TESTA VALERIE
COLLIE FABIENNE   LACOMBE NICOLAS   TIOZZO KARINE
COMMENGE SOPHIE   LAGLAYSE LAURENT   TOULY LIONEL
CONDOU CAROLE   LAMARQUE CAROLE   USUREAU CYRILLE
CONSTANTIN NATHALIE   LATAPIE PELABORDE JACQUES   VALANTIN ANOUK
CREMOUX LAURENT   LEFEBVRE SYLVIE   VIGNEAU CHRISTELLE
DANGIN SOPHIE   LEFORT CECILE   VINCENT FREDERIQUE
DELHOMME MARINE   LENOIR STEPHANIE   VUKADIN STEPHANE
DENIZOT MYLENE   LUCAS VERONIQUE   WYSOCKI NATHALIE

Le reclassement

Échelon de reclassement :

  • Depuis le 10e échelon de la classe normale :
    • échelon détenu le 31/08/22 depuis moins de 2 ans et 6 mois :
      3e échelon de la hors classe (indice 668) ; traitement indiciaire brut : 3130,26 €.
    • échelon détenu le 31/08/22 depuis plus de 2 ans et 6 mois :
      4e échelon de la hors classe (indice 715) ; traitement indiciaire brut : 3350,50 €.
  • Depuis le 11e échelon de la classe normale :
    • échelon détenu le 31/08/22 depuis moins de 2 ans et 6 mois :
      4e échelon de la hors classe (indice 715) ; traitement indiciaire brut : 3350,50 €.
    • échelon détenu le 31/08/22 depuis plus de 2 ans et 6 mois :
      5e échelon de la hors classe (indice 763) ; traitement indiciaire brut : 3575,43 €.

Les infos hasardeuses sur I-Prof

Un « tableau » a été publié de façon aléatoire (un coup je le vois, un coup je le vois pas...) sur I-Prof pour les promouvables au grade de la Hors-Classe
Depuis le 14 juin, ce tableau a créé la confusion :

  • Il comporte 494 noms de collègues promouvables dans la Hors Classe.
  • Voir son nom sur cette liste ne signifie absolument pas que l’accès à la Hors-Classe est acquis.
  • Il y aura cette année 90 intégrations dans la Hors-Classe.
  • Il n’est pas possible de dire que les 90 premiers noms seront intégrés : la prise en compte du ratio hommes/femmes entraîne la promotion de 75 femmes et de 15 hommes. Nous ne savons pas à quoi correspond le « rang » indiqué. Sans oublier la question de la gestion des égalités de barème. Et pour finir l’IA dispose de son pouvoir discrétionnaire d’empêcher telle ou telle promotion.

Dans le fichier ci-dessous, la liste « ordonnée » des 494 promouvables publiée sur I-Prof.