Le 5 octobre, mobilisé·es pour nos salaires, nos emplois et nos conditions de travail et d’études !

À l’appel de CGT – FO – FSU – Solidaires.

Publication : 24 septembre 2021
Dernière modification : 30 septembre

Rassemblement le mardi 5 octobre 2021 à 14H place Armand Fallières (préfecture) à Agen.


  • Déclaration d’intention pour les collègues en classe dans une école à transmettre au plus tard le 02/10 minuit :
    Déclaration d’intention de faire grève
  • Ou bien : boycott de cette déclaration d’intention.


Pour la FSU, les services publics sont le bien de toutes et tous, la seule richesse de celles et ceux qui n’ont rien.
La réduction des inégalités sociales est indissociable de l’extension des services publics.
La pandémie a montré l’utilité des services publics, mais aussi leur dégradation actuelle faute de moyens et de personnels, préjudiciable à la société tout entière quand ils ne peuvent plus accomplir leurs missions.
L’urgence climatique de plus en plus palpable impose une transition écologique rapide de la société. Il n’est pas possible pour engager cette transition de s’en remettre aveuglément au
marché et aux entreprises privées, tournées vers la satisfaction immédiate d’intérêts privés.
Les services publics et leurs agent-es ont donc un rôle majeur, double, à jouer.

  • Offrir à toutes les populations des services publics de qualité nécessaires à l’amélioration de leurs conditions de vie et à leur émancipation.
  • Participer à la protection de la population des effets des changements climatiques tout en facilitant la transition vers un modèle social plus sobre et plus juste.

Le développement des services publics engendre des emplois supplémentaires non délocalisables.

De tels emplois nécessitent des garanties statutaires assurant l’autonomie professionnelle des agent-es face aux pressions de toute nature, dans le souci d’une même qualité de service pour tous les usagers.
Il faut également des personnels en nombre suffisant, disposant de moyens adaptés pour accomplir leurs missions.

Il faut donc rendre la fonction publique attractive.

Cela passe aussi par de bonnes conditions de travail et des rémunérations attractives.
La FSU et ses syndicats portent de nombreuses revendications,
dont :

  • l’augmentation de la valeur du point d’indice,
  • le rattrapage des pertes subies,
  • des mesures générales pour toutes et tous les agent·es
  • permettant une augmentation significative du pouvoir d’achat,
  • la titularisation des contractuel·les
  • l’abrogation de la journée de carence.
    En savoir plus : https://fsu.fr/conference-sur-lesperspectives-
    salariales-6-juillet-2021/

Au lieu de cela :

Nous, agents des services publics, titulaires comme contractuelles, subissons depuis une trentaine d’années, et tout particulièrement sous ce gouvernement :

  • des conditions de travail dégradées par les coupes budgétaires, les réorganisations incessantes des services, les suppressions d’emploi, l’augmentation de la précarité
  • des injonctions paradoxales à toujours faire mieux avec moins, source de souffrance au travail et de perte de sens de nos métiers
  • un management de plus en plus envahissant, la perte des garanties collectives de traitement équitable, liée à l’affaiblissement du rôle des commissions paritaires et l’augmentation de l’arbitraire, induites par la loi de Transformation de la Fonction publique de 2019
  • des gels de rémunération, entraînant des pertes considérables de pouvoir d’achat et effondrement de l’attractivité des emplois publics
  • du « fonctionnaire bashing », basse diversion, tentant d’imputer aux agents publics toutes les difficultés des services publics constatées par les usagers. L’objectif à peine caché est d’amplifier la privatisation des services publics.
Les organisations syndicales CGT – FO – FSU - Solidaires appellent à la mobilisation de l’ensemble des travailleur-ses du secteur privé et public, et la jeunesse,
Mardi 5 octobre 2021 à 14H
place de la Préfecture à Agen..


Pour :

  • L’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux ;
  • l’abandon définitif des contre-réformes des retraites et de l’assurance chômage ;
  • Un vrai travail avec un vrai salaire pour toutes et tous et l’égalité professionnelle femmes/hommes ;
  • La conditionnalité des aides publiques selon des normes sociales et environnementales permettant de préserver et de créer des emplois ;
  • L’arrêt des licenciements et la fin des dérogations au Code du travail et garanties collectives.
  • Un coup d’arrêt à la précarisation de l’emploi et à la précarité des jeunes en formation et une réforme ambitieuse des bourses ;
  • La fin des fermetures de services, des suppressions d’emplois, du démantèlement et des privatisations dans les services publics et la fonction publique et le renforcement de leurs moyens ;
  • Le rétablissement de tous les droits et libertés pour la jeunesse comme pour le monde du travail.
    Mardi 5 octobre,
Dans l’unité, toutes et tous en grève et en manifestation sur nos revendications,
A 14h
Rassemblement Place de la Préfecture à Agen
Départ de la manifestation à 14h30