Un siècle d’inégalités de revenus

La part des revenus captée par les 1 % les plus riches a nettement baissé pendant les Trente Glorieuses (1945-75). Depuis, le phénomène s’inverse.

Publication : Octobre 2013
Modification : Juillet 2014

La part des revenus captée par les 1 % les plus riches a nettement baissé pendant les Trente Glorieuses (1945-75). Depuis, le phénomène s’inverse.

Source : L’Observatoire des Inégalités : Un siècle d’inégalités de revenus

Les années 1930 et 1940 sont marquées par une nette diminution de la part du revenu global que reçoit le 1 % le plus riche de la population.
La crise des années 1930, puis la guerre, sont passées par là : elles ont nettement réduit les niveaux des revenus du patrimoine. Par la suite, le développement de la protection sociale a amélioré la condition des catégories défavorisées.
Ainsi la part des revenus perçue par le centième de la population le plus riche est passée de 15,4 % en 1935 à 8,9 % en 1950 en France, de 15,6 % à 11,4 % aux États-Unis, de 18,7 à 7,7 % au Japon.

La part des revenus concentrée dans les mains du 1 % des plus riches s’est plutôt stabilisée ensuite, dans les années 1950 et 1960, entre 7,6 % (Suède) et 11,6 % (Allemagne).
Mais dès les années 1970, elle se remet à progresser dans les pays anglo-saxons (Etats-Unis, Royaume-Uni), où elle retrouve les niveaux d’avant-guerre. La remontée est moins forte et plus récente (années 1980 et 1990) dans les autres pays riches, mais elle est de plus en plus nette.

L’effondrement du cours des actions et la baisse des dividendes versés à partir de 2008, a fait fléchir légèrement la part du 1 % le plus riche.

Dans les nouveaux pays industrialisés tels que l’Argentine ou Singapour, la concentration des richesses reste très élevée.
Toutefois, l’Inde a connu une baisse durable de la part détenue par les 1 % les plus aisés grâce au développement d’une classe moyenne.
Les données chinoises sont à considérer avec précaution, car la propriété privée est peu développée mais ce qui appartient à l’Etat est souvent approprié par les cadres du parti communiste chinois...

Note : les données des nouveaux pays industrialisés ne sont pas disponibles pour toutes les années.

Pour aller plus loin :