Accueil du siteINSPE et Début de Carrière
Reclassement, bonification 3ème concours


Article visité 3043 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : jeudi 17 octobre 2013

RECLASSEMENT

Le salaire est déterminé par l’échelon. Les changements d’échelon (promotions) se font selon le tableau d’avancement. Mais il est possible de prendre en compte dans l’ancienneté d’échelon, au moment de la titularisation, certains services effectués en tant qu’agent (titulaire ou non) de la Fonction Publique, antérieurement à l’admission au concours de recrutement des professeurs des écoles. Peuvent être pris en compte par exemple les temps de service AVS, EAP, surveillants. Cette procédure est appelée « reclassement ». Cela signifie que tout ou partie de la durée de ces services pourra être retenu dans l’ancienneté d’échelon et permettre :

  • soit d’être classé à un échelon supérieur,
  • soit de bénéficier d’un report d’ancienneté et ainsi d’avancer la prochaine promotion à l’échelon supérieur.
Attention ! Cette période de reclassement n’est pas intégrée dans l’AGS ni dans le calcul des trimestres ouvrants droit à pension.

BONIFICATION D’ANCIENNETE TROISIEME CONCOURS

Les professeurs des écoles recrutés par la voie des troisièmes concours bénéficient, sur leur demande, d’une bonification d’ancienneté d’une durée :

  • d’un an, lorsque la durée des activités professionnelles dont ils justifient est inférieure à six ans ;
  • de deux ans, lorsque cette durée est comprise entre six ans et neuf ans ;
  • de trois ans, lorsqu’elle est de neuf ans et plus.

La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n’avaient pas, lorsqu’ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d’agent public. La demande est à effectuer dès la titularisation.

Attention ! Cette bonification n’est pas intégrée dans l’AGS ni dans le calcul des trimestres ouvrants droit à pension.

Ceux des agents issus des troisièmes concours qui avaient la qualité de fonctionnaire ou d’agent non-titulaire préalablement à leur nomination, peuvent opter entre cette bonification et la prise en compte de l’ancienneté acquise au titre des services antérieurs (reclassement).