Accueil du sitePratiqueLa Fiche de Paye
Précisions sur le bug « 1er janvier = 1er mars »


Article visité 1445 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : mardi 21 mars 2017

Suite à la réception des fiches de paye de janvier : précisions pour les collègues affecté-es sur un poste de direction.


Nous l’avions craint dès le mois de juin dernier : l’informatique de l’Éducation Nationale est incapable de traiter tous les changements sur la fiche de paye de janvier.

Le ministère de l’Éducation nationale annonce que la hausse des salaires qui devait intervenir sur la feuille de paye de janvier n’interviendra finalement…qu’en mars (avec effet rétroactif et rattrapage des sommes dues depuis le 1er janvier 2017).

En cause « des saisies extrêmement compliquées dans les logiciels » qui entraînent un étalement dans la prise en compte des différentes mesures de revalorisation.

Ce manque d’anticipation amènera le déroulé suivant :

  •  En janvier, augmentation partielle du nombre de points d’indice :
    • + 6 pts de conversion indemnitaire pour le corps des instituteurs
    • + 6 pts (dont 4 de conversion indemnitaire) pour le corps des PE (classe normale et hors classe)
    • ATTENTION : les collègues affecté-es sur des postes de direction devront attendre le mois de mars pour voir le début de l’évolution de leurs points indiciaires.
  • Sur la paye de février sera intégrée, comme prévu, la revalorisation de 0,6% de la valeur du point d’indice annoncée le 17 mars 2016.
  • En mars enfin, apparaîtront les mesures de revalorisation liées à la mise en place des nouvelles carrières.
    Avec un rattrapage au 1er janvier.

La perception de cette revalorisation est donc « fragmentée » sur trois mois en raison de l’impréparation qui règne dans « l’institution »...

L’augmentation de la cotisation retraite, qui passe de 9.94 % à 10,29 % du traitement brut pour 2017 interviendra bien, elle, dès janvier, avec comme conséquence une baisse de quelques euros sur la paie de janvier.