Accueil du siteSociétéEurope
Europe, la mobilisation en marche


Article visité 53 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : mercredi 27 février 2013

En 2008, conscients des difficultés rencontrées par le Forum social européen (FSE), des syndicats nationaux, la CES, des associations, des ONG et des mouvements féministes ont pris la décision de créer un réseau européen d’organisations, la Joint social conférence (JSC).

Son fonctionnement visait à un élargissement permanent à de nouvelles organisations, mais en conservant la cohérence du réseau et sa capacité à prendre des décisions et à les mettre en œuvre.

En mars 2012, afin de trouver une nouvelle impulsion et de répondre à l’urgence de la crise européenne et internationale, la JSC a donné naissance à un réseau plus large, le réseau Altersummit.
L’objectif est de participer à la construction d’un rapport de forces en Europe pour s’opposer aux orientations actuelles de l’UE et en vue de réorienter celle-ci vers la démocratie, le social et l’écologie.
La principale « valeur ajoutée » de l’Alter Summit tient dans la capacité recherchée de peser effectivement et ensemble sur le cours politique de l’UE ; de là, une volonté de se concentrer sur un nombre réduit de priorités politiques très urgentes et réellement communes.

Du 8 au 11 novembre dernier a eu lieu à Florence une rencontre dénommée Florence 10 + 10.

Dix ans après le premier FSE, il s’agissait de se mobiliser en regardant vers les prochaines années et en particulier vers le premier semestre 2013.
Ce fut l’occasion du lancement de la démarche du réseau Altersummit et de la mise sur l’agenda d’une série d’actions.
Deux d’entre elles, directement portées par l’Altersummit, doivent plus particulièrement faire l’objet de notre attention et de la mobilisation de la FSU.

Tout d’abord une journée de mobilisation décentralisée, partout en Europe, avec toutefois un lieu plus central, Bruxelles, à l’occasion du Sommet de printemps des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union européenne. La date en serait le 16 mars 2013.
La réussite de cet événement dépendra fortement de la mobilisation effective ce jour là de la CES et des syndicats. Elle dépendra aussi du niveau de mise en place, de développement et de dynamisme des coordinations Altersummit locales et régionales.

Le 7 et 8 juin, de nombreuses organisations et mouvements européens se retrouveront à l’occasion de l’Alter Sommet à Athènes.

Cet évènement sera organisé avec le mouvement social grec avec le soutien actif d’organisations associatives, syndicales, politiques, d’ONG et de personnalités venues de toute l’Europe.

L’Alter Sommet à Athènes représentera un pas en avant dans la construction de la convergence entre des mouvements en résistance contre les mesures anti-sociales et anti-écologiques promues par les institutions et gouvernements européens.

Il sera un rassemblement européen à forte portée symbolique, la Grèce étant le laboratoire de des mesures d’austérité et compétitivité destructives, mais aussi le laboratoire de la résistance contre l’austérité.

Ce sera l’occasion de dire haut et fort que les luttes des mouvements sociaux grecs sont nos luttes, et de faire une démonstration de solidarité active des organisations et mouvements européen à leur égard.

Ce sera l’occasion de présenter le manifeste de l’Alter Sommet, qui présente les propositions alternatives portées par les mouvements sociaux européens face à la crise, et propose un agenda commun d’action.

Ce Sommet des peuples et son manifeste n’auront de sens que s’ils prennent leur source dans des luttes sociales concrètes, et si les citoyens, mouvements et organisations de toute l’Europe participent à leur élaboration. Rejoignez-nous et faites passer le message !

http://www.altersummit.eu/