Accueil du siteParitarismeCarte ScolaireCartes Scolaires antérieuresCarte scolaire 2015
Commentaires sur la carte scolaire 2015


Article visité 287 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : vendredi 16 janvier 2015

Ouf ! Le département va enfin respirer ! 10 postes ont été octroyés au Lot et Garonne par le recteur lors du CTA du vendredi 16 janvier.
Le système de dotation a en effet été revu par le Ministère : les critères sociaux et économiques sont de nouveaux pris en compte (ce que nous réclamions depuis longtemps).

Notre département va donc obtenir pour septembre 2015 des moyens supplémentaires car ces indicateurs sont particulièrement défavorables (rappelons qu’il est classé 16ème département le plus pauvre de France) et aussi parce que les effectifs sont prévus à la hausse.

On s’imagine déjà que l’Inspecteur d’Académie va enfin pouvoir créer quelques postes supplémentaires pour absorber les 131 élèves prévus à la rentrée 2015, faire renaître les RASED de leurs cendres, développer le potentiel de remplacement, voire , soyons « utopistes », conforter les dispositifs « plus de maîtres que de classes » et « scolarisation des moins de 3 ans « (implantés, jusqu’à présent, très parcimonieusement par l’administration à seule fin d’affichage médiatique !)...

Mais, après cet inventaire, la dotation de 10 postes vous paraît peut-être déjà un peu dérisoire au vu des besoins de notre département (voir tableau). Et vous êtes encore loin du compte ! Car en septembre, de nouvelles dispositions, arrachées au ministère par les syndicats, vont rentrer en vigueur. Il faudra donc obligatoirement ouvrir :

  • des postes supplémentaires pour les écoles qui rentrent pour la première fois en Education Prioritaire (sans retirer pour l’instant les moyens à celles qui en sortent).
    Le chiffrage des postes n’est actuellement pas possible, car même si les écoles ont été désignées officiellement par le Recteur lors du CTA du vendredi 16 janvier, nous n’avons pas de projections sur les créations de classe. La FSU a exigé la tenue d’un CTSD sur le sujet de l’Education prioritaire pour avoir des éclaircissements.
  • 4,71 postes (source DSDEN) pour améliorer le régime de décharge des directeurs d’école.

Au final, il y a fort à parier que ces deux dernières mesures (légitimes) absorbent intégralement (ou même dépassent) les 10 postes attribués au département.

Donc, retour à la case départ : les éventuelles ouvertures concernant les Rased, les remplacements, les autres dispositifs devront être compensées par autant de fermetures...

Cette année encore, le budget reste donc bien insuffisant face aux défis que l’Education Nationale doit relever : seulement 2511 postes supplémentaires, qui serviront donc essentiellement à « absorber » la poussée démographique (23 400 élèves en plus) et à la mise en place des dispositifs de décharge de directeurs et de nouveaux moyens en Zone d’Education Prioritaire.

Il n’y aura donc pas d’amélioration des conditions de travail pour la grande majorité des collègues à la prochaine rentrée. Désespérant !

Philippe GUILLEM