Carte scolaire SEGPA-EREA

Baisse des dotations horaires, fermetures de divisions

Publication : Février 2016
Modification : Février 2016

Les SEGPA et l’EREA paient le prix de l’inclusion

Pour résumer :

  • les Segpa du département perdent 32 élèves en 2016 et voient la fermeture de 5 divisions.
  • l’Erea gagne 1 élève et perd 1 division.

À noter :

  • À MIRAMONT de GUYENNE, la 6e de Segpa ferme, et l’IA ouvre une Ulis.
  • Les élèves de 6e en Erea effectueront leur scolarité en Segpa, ceci répond à la théorie inclusive à la mode en ce moment...
  • L’Erea verra également la transformation de 5 postes d’enseignants éducateurs en :
    • 1 poste de CPE
    • 4 postes d’Assistant d’Éducation.
      Une réunion au rectorat le 11 février fixera les horaires.
      Les collègues éducateurs nommé-es à titre provisoire qui perdront leur poste participeront au mouvement.

Les Effectifs :

Effectifs
2015
(constat)
2016
(prévision)
6e 5e 4e 3e TOTAL 6e 5e 4e 3e TOTAL
BON ENCONTRE
La Rocal
13
15
22
23
73
14
13
17
22
66
LE PASSAGE
T. De Viau
16
15
14
19
64
16
16
16
14
62
LAVARDAC
La Plaine
9
8
10
7
34
11
10
8
10
39
MARMANDE
J. Moulin
8
13
21
18
60
9
10
16
21
56
MIRAMONT DE GUYENNE
D. Lamoulie
4
6
6
3
19
0
0
10
6
16
TONNEINS
Germillac
14
16
15
25
70
16
16
16
16
64
FUMEL
J. Monnet
0
11
5
14
30
0
3
11
5
19
VILLENEUVE/LOT
Crochepierre
4
6
10
12
32
4
6
8
10
28
TOTAL 68 90 103 121 382 70 74 102 104 350
                     
EREA
M. C. Leriche
7
14
14
15
50
7
14
15
15
51

Les Divisions :

Nombre de
divisions
2015 2016 Mesure de
Carte
scolaire
6e 5e 4e 3e TOTAL 6e 5e 4e 3e TOTAL
BON ENCONTRE
La Rocal
1
1
2
2
6
1
1
2
2
6
=
LE PASSAGE
T. De Viau
1
1
1
2
5
1
1
1
1
4
- 1
LAVARDAC
La Plaine
1
1
1
1
4
1
1
1
1
4
=
MARMANDE
J. Moulin
1
1
2
2
6
1
1
1
2
5
- 1
MIRAMONT DE GUYENNE
D. Lamoulie
1
1
1
3
0
0
1
1
2
- 1
TONNEINS
Germillac
1
1
2
2
6
1
1
1
1
4
- 2
FUMEL
J. Monnet
1
1
1
3
0
1
1
1
3
=
VILLENEUVE/LOT
Crochepierre
1
1
1
1
4
1
1
1
1
4
=
TOTAL 6 8 11 12 37 6 7 9 10 32 - 5
                       
EREA
M. C. Leriche
1
1
1
1
4
0
1
1
1
3
- 1

Motion adoptée à l’unanimité des organisations syndicales siégeant au CTSD (FSU ; UNSA-ÉDucation ; FO ; SGEN-CFDT)

Pour la sauvegarde des postes Enseignants Éducateurs en Internat dans les EREA

En prenant appui sur les textes réglementant les obligations de service et sur le rapport de l’Inspection Générale, la consigne est de mettre fin à la présence de nuit des enseignants éducateurs en leur substituant des AED.

Ces informations ont créé un certain émoi chez les collègues concernés et la spécificité même de l’EREA est attaquée. Dans cet établissement, les élèves bénéficient d’une prise en charge globale et continue.
Les professionnels portent sur eux un regard à la fois éducatif et pédagogique, sur la totalité du temps de vie. La réforme remplacera cela par une succession de prises en charge par des personnels précaires, insuffisamment formés et trop mal payés pour s’inscrire dans une durée tout particulièrement nécessaire à ces jeunes.

Les membres de ce CTSD dénoncent cette mise en place pour au moins trois raisons :

  • Une concertation inexistante tant au plan national, académique et local.
  • Des personnels à respecter : beaucoup de collègues pratiquent cette mission particulière depuis de nombreuses années.
    Leur engagement au service des élèves à besoin éducatif particulier doit être reconnu et leur identité professionnelle ne saurait être niée. Ils ont besoin de temps et de formation pour se projeter dans de nouvelles missions. Pour cela,
    • Il ne peut être pris de décision brusque.
    • Des entretiens avec le personnel seraient les bienvenus pour appréhender leur choix de carrière et définir clairement les missions qui leur seront dévolues et sous quelles conditions

Nous demandons au Recteur de l’Académie de Bordeaux :

  • Le maintien du statut et des postes d’enseignant éducateur d’internat avec des professeurs des écoles spécialisés.
  • Un cadre réglementaire clair avec :
    • Une reconnaissance de leurs missions éducatives au même titre que leurs missions pédagogiques.
    • La prise en compte et le maintien de temps éducatifs au titre des missions particulières confiées à ces enseignants.
    • Une prise en compte de la parité homme / femme pour poursuivre l’existence de temps éducatifs dans l’internat assuré par des EEI.
  • Nous saisissons le CHSCT de Lot-et-Garonne pour évaluer l’impact des suppressions de postes et l’évolution des postes EEI.
  • La mise en place de points carte scolaire pour les postes qui ferment, ainsi que la possibilité de muter dans les mêmes conditions pour les autres, au titre d’une modification notable et imposée de leurs missions.

Pensez à signer la pétition en ligne :
Pétition pour la sauvegarde des postes d’enseignants éducateurs en EREA