Accueil du siteParitarisme
CTSD du 19 octobre 2018


Article visité 197 fois Imprimer  Enregistrer au format PDF  
Mis en ligne ou actualisé le : vendredi 19 octobre 2018

Ce CTSD était essentiellement consacré aux établissements du second degré mais quelques informations ont été données qui concernaient l’enseignement du premier degré.

À l’occasion des échanges l’inspecteur d’académie a rappelé qu’il considérait les établissements privés comme des partenaires du service public d’éducation. Les représentants de la FSU lui ont répondu qu’elle considère au contraire que ces établissements ne partagent pas les valeurs du service public puisqu’ils contribuent à la ségrégation sociale et ne favorisent pas la liberté de conscience des élèves qui leur sont confiés (puisqu’on a pu observer des drapeaux de la « manif pour tous » accrochés aux fenêtres de l’un de ces établissements à Agen).

Premier degré

L’IA a confirmé l’implantation de 3 postes d’accompagnement mathématique :

CirconscriptionETP
Agen 3 1
Nérac 0,5
Sainte-Livrade 1
Villeneuve-sur-Lot 0,5

La FSU a fait remarquer à l’Administration que le processus d’affectation des enseignants sur ces postes est tout à fait contestable et que le sujet devra être abordé en CAPD.
Les postes sont implantés sur les écoles des enseignants qui ont été recrutés et qui conserveront donc leur résidence administrative.

Un conseiller pédagogique ayant été recruté sur un des postes à mi-temps (à Villeneuve-sur-Lot) un demi-poste d’« aide à l’IEN » a été ouvert pour soutenir le travail de la circonscription.
Nous n’avons pas obtenu de réponse claire sur le cadre réglementaire qui permet de créer ce type de poste (« Ça existe dans AGAPE » et « Il y en a déjà eu en Lot-et-Garonne. »).
L’inspecteur d’académie a d’ailleurs reconnu que tout cela n’était pas tout à fait satisfaisant et devrait être mieux défini à la rentrée 2019. Il a également indiqué qu’il aimerait pouvoir ouvrir un poste de conseiller pédagogique dans la circonscription de Villeneuve-sur-Lot.

Les enseignants accompagnants mathématiques percevront une indemnité de 2500 euros par an (pour un temps plein), soit 2 IMP.

L’aide à l’IEN n’a droit à aucune indemnité.

La FSU et FO ont voté contre ces mesures (7 voix) ; la FSU parce qu’elle s’oppose à la dévolution de moyens hors de tout cadre réglementaire et en l’absence de règles d’affectations garantissant les droits du personnel. L’UNSA et la CFDT se sont abstenues (3 voix).

Les écoles de Lot-et-Garonne disposaient en 2017/2018 de 1600 heures d’accompagnement éducatif et de seulement 1200 heures en 2018/2019. La différence a été attribuée au second degré et répartie différemment (sic !).

Second degré

Quelques statistiques nous ont été données.

Type d’établissementNombre d’élèves à la rentrée 2018Évolution depuis la rentrée 2017
Collèges hors SEGPA 12013 -76
SEGPA 381 +1
Lycées généraux et technologiques 6836 -52
Lycées professionnels 2395 -8
EREA 94 -2
Total second degré public 21719 -137