FSU-SNUipp 47
169 bis Av. J. Jaurès 47000 AGEN

05 53 68 01 92 | 06 81 64 77 50 | 09 65 17 27 48

05 53 68 01 92
06 81 64 77 50
09 65 17 27 48

 Nous écrire 
Braves profs, pauvre École !
 Mis en ligne en décembre 2023
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Oyez ! Oyez ! Braves profs ! Troubadours, faites rugir les trompettes ! Et ensuite faites silence pour écouter cette histoire d’avant ! Prêtez‐ moi donc votre oreille, Pour ouïr ce choc des savoirs sans pareil !

Bon, vous avez vu ! Moi je ne suis pas le vilain Ministre qui écrivait dans la presse ou passait à la télé avant de s’adresser aux enseignantes. Moi je vous parle à vous en preums !
C’est en substance le premier message de Attal dans son mail envoyé aux enseignantes le 5 décembre.

Mais puisque c’est pour aligner autant d’absurdités que les autres ministres, il aurait mieux fait de se taire.
Pour réhabiliter l’expertise des enseignantes, il les nomme cheffes des redoublements !
Nous voilà donc habilitées à faire du chantage aux familles pour remplir les stages de réussites si l’on veut gagner plus d’argent.

Des nouveaux programmes simplifiés, ça veut dire quoi ?
Moins de verbiage dans les consignes aux enseignantes pour les mêmes contenus ?
Comment imaginer sérieusement que de nouveaux programmes seront pondus et applicables en 6 mois ?
Comme lors du dernier changement de programmes fait à la va‐vite ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent.

Comment imaginer que des manuels conformes à ces nouveaux programmes seront disponibles pour la prochaine rentrée ? Sans parler de temps pour se les approprier en amont.
A moins que, certains éditeurs … bien introduits dans les cercles politiques aient droit à la primeur de ce texte officiel. L’annonce de l’achat par l’état de manuels de lectures « labellisés » ou bien de la généralisation d’une méthode laisse perplexe quant aux liens qui peuvent exister entre le ministère et les éditeurs.
Et puis aussi, mettre dans la même lettre "expertise pédagogique" et "manuels labellisés" ça fait comme un bug ! Et pas seulement pour le mot "labellisés" hein ?!
Déjà à « manuels » on sourcille. Manuels ou fichiers … est‐ce que le ministre fait la différence ? Qui a décidé que pour faire classe il fallait suivre des manuels ou des fichiers ? Il y a d’autres façons de faire classe.
Enfin pour simplifier encore plus, on va tous utiliser la méthode de Singapour en mathématiques. Comme ça, les CE1 pourront commencer les fractions et les nombres décimaux et les résultats vont forcément être meilleurs à la prochaine enquête PISA.
Pour nous, ce qui est clair, c’est que la liberté pédagogique est toujours en vigueur dans le code de l’éducation mais qu’elle est bien absente de l’esprit de notre nouveau ministre.

Son discours mielleux, ses prescriptions, dessinent un projet réactionnaire dangereux et d’une ampleur considérable, qui entraînent des changements systémiques au sein du système scolaire en aggravant encore la situation après un quinquennat catastrophique.

Aujourd’hui plus que jamais, se syndiquer, c’est donner du poids à nos valeurs et nos actions face au gouvernement. Plus nous sommes nombreuses et nombreux, plus nous sommes fortes et solidaires. C’est important et cela renforce notre énergie et notre détermination à agir pour l’école, pour nos métiers et pour nos vies.
Par nos publications, sur notre site ou via notre lettre de diffusion, nous vous tiendrons informées des actions de mobilisation contre ce projet destructeur de l’école.

Le secrétariat de la FSU‐SNUipp 47 :
Guillaume Arruat, Mathieu Couderc, Jacinthe Fischer, Audrey Paillé, Élodie Palpant,
Christophe Portier, Jean‐Claude Soret, Sandrine Tastayre, Sandra Tuffal.