Infos Retraité·es
Octobre 2022
 Mis en ligne en décembre 2019
 Modifié le 1er octobre 2022
logo imprimer
Enregistrer cet article au format PDF

Sobriété ? Pour qui ? Pourquoi ?

Selon que l’on soit à la retraite depuis plusieurs années ou plus récemment, avec une pension amputée ou non (carrière incomplète, décote, C.S.G. augmentée…), poly-pensionné·e ou pas, la dévalorisation des pensions a été plus ou moins forte ces deux dernières décennies. Mais elle n’a épargné personne.
L’inflation, qui risque de s’installer durablement, frappe durement le monde du travail dont les retraité·es. Le Président et sa majorité détournent le regard des véritables responsabilités de cette situation et ignorent les indispensables ruptures sociales et économiques.
Chèques-aumônes, primes défiscalisées, augmentations des salaires et pensions très en-deçà des hausses du coût de la vie et tardives se succèdent pendant que des grands groupes soustraits à la solidarité nationale engrangent les superprofits, en pleine crise.

Quelques centaines de familles en cet été surchauffé ne connaissent pas la frugalité énergétique et accumulent de gigantesques fortunes.
Ce pouvoir ne les oblige à rien : il les protège !
Les salaires et pensions ne sont en rien responsables de l’inflation. Certes, la crise énergétique et la situation internationale pèsent. Mais la course folle aux profits, l’accroissement des marges cassent les services publics, détournent les richesses utiles à la population et au cadre de vie.

Après le « grand débat » ou la convention citoyenne sur le climat, la Conférence Nationale de la Refondation ne trompe plus que ceux qui le veulent bien.
La FSU, attachée à une véritable refondation de la démocratie sociale, a fait le choix de ne pas se rendre à la réunion de lancement. Sans majorité absolue, le gouvernement est prêt à toutes les alliances complaisantes avec les droites, y compris extrêmes.
Après les dernières secousses électorales, le mouvement social a manifestement un rôle essentiel à jouer. Les mobilisations qui se construisent feront reculer la résignation.
Qu’elles montrent la force de toutes celles et ceux qui sont maltraité·es et redonnent espoir ! Les retraité·es du SNUipp et de la FSU y porteront leurs exigences.

Claude Rivé

Télécharger ce numéro : https://www.snuipp.fr/system/resour...