Élections pro 2022
Le vote des PSY-EN
 Mis en ligne le 24 novembre 2022
logo imprimer
Enregistrer cet article au format PDF

# Accéder à votre espace électeur :
https://www.education-jeunesse-recherche-sports.gouv.fr/electionspro2022/
# Soutenir la liste du SNUipp-FSU 47 :
Signer l’appel à voter
# Une question, une difficulté ?
Contactez-nous, ou adressez-vous à notre plateforme nationale :
0800 900 120 ; elections2022 chez snuipp.fr ; https://elections.snuipp.fr/


Les périodes de confinement et de post confinement ont mis en évidence, si cela ne l’était pas encore, l’importance du rôle des psychologues de l’Éducation nationale et de leur investissement dans le suivi et l’accompagnement des élèves et de leur famille, notamment les plus fragiles.

La FSU et ses syndicats SNES et SNUipp défendent une conception humaniste de la psychologie. Et la création du corps des psychologues a permis de conforter la place et le travail du psychologue au sein de l’école.
Mais les attaques restent nombreuses : volonté de création d’un ordre des psychologues pour une mise au pas et une orientation des pratiques vers leur uniformisation, médicalisation de la difficulté scolaire…
A cela, s’ajoutent des conditions d’exercice qui se sont considérablement dégradées : baisse des budgets des CIO et des RASED, postes non pourvus, difficultés de recrutement dues à un manque d’attractivité du métier… Au plan national, le corps des psychologues est un des plus touchés par la précarité avec plus de 30% de non titulaires, EDA [1] et EDO [2] confondus.
 
Dans l’académie de Bordeaux, de nombreux postes de psychologues ne sont pas pourvus ou sont occupés par des contractuel.les que les titulaires doivent former sans aucune reconnaissance de l’administration. Malgré des demandes en constante augmentation, les psychologues dans des RASED le plus souvent incomplets ne sont plus en mesure d’y répondre. Devant prioriser les réponses aux demandes institutionnelles (orientation MDPH, PAP, Segpa…) le travail de prévention, pourtant essentiel est rarement possible.
 
Les conditions matérielles se dégradent : plus de salles attitrées, manque d’équipements de communication pour joindre les familles, pour participer aux « visio » etc. dans de bonnes conditions, obligation de certains collègues de « mendier » auprès des communes pour obtenir le matériel (tests…) dont ils ont besoin. Le remboursement des frais de déplacements est très inégal et largement insuffisant....
 
Depuis la création du corps en 2017, nous n’avons eu de cesse d’interpeller l’administration pour améliorer les conditions de travail de nos collègues :

  • Nous avons obtenu l’implantation de 3 nouveaux postes de psy-en (64 et 33) ce qui n’était pas arrivé depuis des décennies ;
  • Nous avons recensé les besoins en formation continue afin qu’ils soient pris en compte ;
  • Nous informons les stagiaires et signalons les dysfonctionnements auprès des responsables de la formation initiale (évaluation, titularisation, conditions de formation et frais de déplacement…) ;
  • Nous faisons remonter des manques et des difficultés de remboursement de frais de déplacement ;
  • Nous informons les collègues et accompagnons et défendons les situations individuelles ;
  • Nous surveillons les opérations de mouvement et de promotion et sollicitons l’administration dès que nous repérons des dysfonctionnements.

Le passage de la gestion premier degré des psychologues à une gestion rectorale a entraîné des problèmes qui nécessitent une grande vigilance et de nombreuses interventions de notre part pour pallier la méconnaissance de l’administration sur le fonctionnement du premier degré.
 
Pour le prochain mandat, la FSU et ses syndicats SNES et SNUipp revendiquent :

  • Le respect du statut et des missions ;
  • L’amélioration des conditions de travail (équipement, frais de déplacement) ;
  • Une organisation du travail permettant des temps de réflexion et d’échange (avec des temps institutionnels) ;
  • Le maintien d’un cadre national de la formation ;
  • Des RASED dotés d’équipes complètes et le maintien de tous les CIO ;
  • Le doublement des recrutements pendant 5 ans ;
  • L’application des engagements pris par le Ministère sur les indemnités des PsyEN et DCIO et la mise en place de « passerelles » entre les deux spécialités.

Le temps des élections professionnelles est l’occasion par une participation massive, de porter ces revendications et de donner à vos représentants une légitimité incontestable. Lors de la précédente mandature, nous avons informé, accompagné et défendu tous les collègues, syndiqués ou non, qui en ont fait la demande.
Nous vous invitons à voter entre le 1er et le 8 décembre 2022 pour les candidats présentés par la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) au plan national comme au plan académique en participant, pour les titulaires, aux 4 scrutins, CAPA, CAPN, CSA et CSM (+ CAPD pour les collègues détachés) ou, pour les non titulaires, aux 3 scrutins : CCP, CSA et CSM.

Pour la FSU, les représentant·es PSyEN du SNUipp de l’Académie de Bordeaux
Francoise Dalia (64) ; Jean Rustique (33) ; Edith Loubiat (24) ; Arnaud Rouzade (47)

Liste présentée par la FSU pour la CAPA de l’Académie de Bordeaux :

BORDESSOULES Marlène
Prof. certifiée
Tartas - 40
DUFAURE Sandra
Prof. d’EPS
Morcenx - 40
SAURA Marie Pierre
Prof. de lycée pro
Eysines - 33
JEANJEAN Philippe
Prof. certifié
Lormont - 33
RIGABER Llivia
CPE
Jurançon - 64
GARRET Nicolas
Prof. agrégé
Pau - 64
LALOUBÈRE Lydie
Prof. certifiée
Miramont-de-Guyenne - 47
MÉLEIRO Eric
Prof. agrégé
Talence - 33
JACQUES Camille
Prof. d’EPS
Villeneuve-sur-Lot - 47
DELBOS Eric
Prof. de lycée pro
Périgueux - 24
MERLE Hélène
Prof. agrégée
Saint-Symphorien - 33
GUZMAN Laetitia
Prof. agrégée
Gradignan - 33
ROGIER Emmeline
PSY-EN
Cenon - 33
DUDÈS Catherine
Prof. certifiée
Lormont - 33
GUÉDÉ Audrey
Prof. agrégée
Parentis-en-Born - 40
RUSTIQUE Jean
PSY-EN
Villenave-d’Ornon - 33
DELBOURG Pierre
Prof. certifié
Talence - 33
DOCÉKAL Irène
Prof. certifiée
Bordeaux - 33
RENOM Julien
CPE
La Réole - 33
COCAGNE Mattane
Prof. agrégée
La Teste-de-Buch - 33
ALLAIN Fabrice
Prof. d’EPS
Bordeaux - 33
JOUSSEAUME Géraldine
Prof. de lycée pro
Blaye - 33
DESTENAVE Jérémy
Prof. certifié
Ribérac - 24
MASSON Armelle
Prof. certifiée
Dax - 40
SAAMI Malick
Prof. certifié
Agen - 47
ROSSIGNOL Isabelle
Prof. agrégée
Bayonne - 64
GRÉGOIRE Nathalie
Prof. certifiée
Coutras - 33
CHUNLAUD Sandrine
Prof. agrégée
Piégut-Pluviers - 24
POUY Valérie
Prof. de lycée pro
Bordeaux - 33
DE CARLO Christel
Prof. d’EPS
Capbreton - 40
GICQUEL Cécile
Prof. agrégée
Blanquefort - 33
IACHEMET Lucio
Prof. agrégé
Bayonne - 64
SALTEL Armelle
PSY-EN
Bergerac - 24
PERSILLON isabelle
Prof. certifiée
Mimizan - 40
GOYER Karine
Prof. certifiée
Talence - 33
MOMMEJA Vivien
Prof. certifié
Périgueux - 24
NARBAIS JAURÉGUY Claire
CPE
Coutras - 33
MASSON Damien
Prof. certifié
Dax – 40

Les scrutins selon le statut :