FSU-SNUipp 47
169 bis Av. J. Jaurès 47000 AGEN

05 53 68 01 92 | 06 81 64 77 50 | 09 65 17 27 48

05 53 68 01 92
06 81 64 77 50
09 65 17 27 48

 Nous écrire 
CDEN du 09/11/2023
 Mis en ligne en novembre 2023
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Le DASEN du Lot-et-Garonne a présenté le bilan de la rentrée 2023 en conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) le 9 novembre 2023 au préfet, au président du conseil général et aux représentantes d’élues, des parents d’élèves, des Dden.
Les représentantes du personnel dont 4 élues de la FSU-SNUipp 47 siégeaient également dans ce conseil.

Déclaration FSU au CDEN du 09/11/23

Le DASEN a présenté un diaporama avec des données choisies par ses services. Il manque toujours les données du non-remplacement, entre autres informations intéressantes.

Premier degré :

24 465 élèves sont scolarisées dans les 1169 classes lot-et-garonnaise.
La baisse des effectifs des élèves du premier degré est de nouveau tangible et laisse à penser que la baisse devrait se poursuivre aux rentrées suivantes.

Cette prévision de baisse d’effectifs impactera probablement la future carte scolaire sur laquelle la FSU-SNUipp 47 ne manquera pas de rester vigilante. N’hésitez pas à nous contacter si votre école est concernée par une prévision de baisse ou de hausse d’effectif.

Effectifs des élèves de premier degré
rentrée scolaire 2016rentrée scolaire 2017rentrée scolaire 2018rentrée scolaire 2019rentrée scolaire 2020rentrée scolaire 2021rentrée scolaire 2022rentrée scolaire 2023
26 753 élèves 26 442 élèves 26 043 élèves 25 798 élèves 25 346 élèves 25 204 élèves 25 007 élèves 24 645 élèves
- 129 - 311 - 399 - 245 - 452 -`142 - 197 - 362

Une diminution de 2 108 élèves (- 7,88 %) est constatée entre 2016 et 2023.

Effectifs Publics par circonscription
Agen 1Agen 3MarmandeNerac Sainte LivradeVilleneuve
effectifs 6365 2062 5018 4398 2875 3927
classes 294 86 233 215 140 201
taux encadrement 21,65 23,98 21,54 20,46 20,54 19,54
effectifs n-1 -29 -42 -110 -104 -30 -47

La prévision d’effectifs pour l’année scolaire prochaine est de 24 278 élèves (- 367).

Le dédoublement des classes de GS, CP et CE1 concerne 1 174 élèves, soit 94 classes avec une moyenne de 12,48 élèves par classe, et d’un taux d’encadrement de 20,89, hors classe dédoublées dans les écoles REP. Cette présentation idyllique masque beaucoup de disparités.

Les ajustements de rentrée.

Cette rentrée met en lumière les besoins et leur absence de solution au vu des moyens disponibles. Même le DASEN en convient.
Voir les mesures de la carte scolaire du premier degré en détail : Le fil de la carte scolaire 2023

Vote concernant les ajustements de la rentée 2023 :
Pour : 0
Contre : 4 (FSU)
Absentions : 9

Second degré :

 12 226 élèves sont scolarisées dans les collèges lot-et-garonnais dont 410 élèves de SEGPA, soit -56 élèves par rapport à la rentrée 2022.
- 6 303 élèves sont scolarisées dans les lycées généraux (-199 élèves) et 2 578 en lycées professionnels (+ 65 élèves).

Rythmes scolaires : rentrée 2024

Ce sont toutes les communes passées à la semaine de 4 jours en 2017 ; 2018 et 2021 qui sont dans l’obligation de faire une demande de renouvellement de dérogation. Sans parler d’éventuelles nouvelles demandes. Soit 172 communes (90% des communes en 4 jours) avec 242 écoles.
L’information a été transmise par la DSDEN 47 à toutes les communes concernées pour un retour attendu avant le 18 décembre.

Nous avons demandé à ce que cette information soit relayée auprès de toutes les écoles via un COEE car il se peut que la nécessité de mise à l’ordre du jour des premiers conseils d’écoles ou la réunion d’un CE exceptionnel ne soit pas parvenue à toutes les directeurstrices d’écoles via les mairies qui ne se seraient pas saisie de cette information.

Voir notre article : Rentrée 2024 : dérogation et changement de rythme scolaire

Les résultats aux examens

Brevet des collèges

2023 2022Évolution / 2022
89,3% 84,4% +4,9%

Baccalauréat général

2023 2022Évolution / 2022
96,1% 95,7% +0,4%

Baccalauréat technologique

2023 2022Évolution / 2022
91,2% 90,6% -0,6%

Baccalauréat professionnel

2023 2022Évolution / 2022
84% 82,8% +1,2%

Scolarisation des élèves en situation de handicap dans le 1er et le 2d degré

  • 2 477 élèves porteurs de handicap
  • 1 479 élèves notifiées bénéficiant d’une AESH (AESH I : 54,8 % AESH MUT : 45,2 %)
  • 820 AESH
  • 555 élèves scolarisées en ULIS
    Ces effectifs ne tiennent pas compte des élèves scolarisées dans les établissements médicalisés qui dépendent de l’ARS (environ 650 élèves).

Instruction en famille

Pour l’année scolaire 2023-2024, 239 enfants autorisés à être instruits en famille, cela représente une diminution de 33 % par rapport à l’année précédente.
63 % des enfants relèvent du 1er degré (16 % pour le CNED) et 37 % pour le 2d degré (84 % pour le CNED)

Territoires éducatifs ruraux (TER) : bilan 2022-2023

Les écoles du TER de Monsempron-Libos (7 écoles – 1collège) et les écoles du TER de Duras (11 écoles – 1collège) appartiennent à deux Territoires Educatifs Ruraux (alliances éducatives avec des élues et des partenaires des territoires et interactions avec les collèges). Le DASEN se félicite d’une forte dynamique sur ces TER. La FSU demande à ce que les éléments chiffrés des budgets et les bilans apparaissent clairement.

NEFLE :

Au 08/11/2023 :
En Lot-et-Garonne : 24 projets « Notre École, Faisons-La Ensemble », dont 16 écoles, 6 collèges et 2 LP. La FSU-SNUipp47 est intervenue en regrettant que ce type de financement favorise, de fait, les écoles dont les directeurs-directrices sont déchargées et disponibles pour effectuer les recherches (y compris de devis) et rédiger les dossiers, ainsi que celles qui sont proches des équipes de circonscriptions et donc plus facilement informées des possibilités de financement. Le DASEN nous a assurées du traitement équitable des projets. Nous avons répondu que c’était plutôt normal, vu qu’il s’agit d’argent public, mais que c’était vraiment méconnaître la charge de travail, notamment dans les petites écoles, de penser que toutes les équipes y avaient accès avec la même facilité. Nous avons rappelé que le financement général de projets améliorant les conditions d’enseignement et de scolarité devrait être transparent, selon des modalités et un calendrier permettant à toutes les écoles de s’en servir.

Le service national universel

230 volontaires inscrites au SNU en 2023 sur le département : 199 ont réellement pris part aux séjours (dont 69% scolarisés en LEGT, 11% en LP et 6% en collège). Selon le DASEN, les jeunes ne seraient plutôt pas issues des classes populaires. C’était pourtant un des arguments des promoteurs de cette nouvelle lubie.