FSU-SNUipp 47
10 Rue d'Albret 47000 AGEN

05 53 68 01 92 | 06 81 64 77 50 | 09 65 17 27 48

05 53 68 01 92
06 81 64 77 50
09 65 17 27 48

 Nous écrire 
Conseil départemental de formation du 23/11/2023
 Mis en ligne en novembre 2023
 Modifié le 25 novembre 2023
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Ce conseil de formation s’est réuni après un premier report pour présenter un bilan de la formation initiale et continue durant l’année scolaire 2022-2023 et la mise en place du plan de formation pour cette année 2023-2024.

Dans ce compte-rendu, vous verrez apparaître la notion de « face-à-face élève ». Ceci n’est pas une nouvelle posture enseignante dans l’école inclusive inspirée des arts martiaux mais une précision loin d’être anodine pour parler du temps de classe.
En effet, dans le second degré, maintenant le temps de classe peut se dérouler en distanciel (à quand une telle évolution dans le premier degré ?) ainsi la notion de formation qui n’empêche pas le « face-à-face élève » a fait son apparition.
Pour le DASEN, dans le département pour le premier degré, la formation est une priorité dont le départ en formation des enseignantes est toujours remplacé.
Les principales annonces concernent la formation initiale des fonctionnaires stagiaires et la concertation pour l’attribution des postes berceaux stagiaires (voir dans la partie "formation des PES).

EAFC : la stratégie académique

Pierre Lacueille (rectorat) présente l’EAFC et les conclusions de l’année dernière.
Les objectifs sont : « que la formation continue n’ait un impact trop marqué sur le face-à-face élève » et de « réaliser au maximum le plan ».
La stratégie du déroulement du plan de formation dans le second degré à l’échelle académique est la suivante « stratégie 3h de formation concentrée sur les mardis, jeudis et une augmentation les mercredis ». À titre d’information, l’année dernière, les formations le mercredi représentaient seulement 13% alors que pour cette année scolaire 2023-2024 elles sont développées à hauteur de 20%.
« Une stratégie qui va à l’encontre des habitudes du second degré », nous assurait-il.
… Comme si dans le premier degré, nous étions satisfaites de ces mercredis réservés aux anim péda !

Toujours au niveau de l’EAFC, en partenariat avec l’Université de Bordeaux, Pierre Lacueille nous informe de la création d’un DU neuro-éducation de 160 h ouvert à toutes les catégories des personnels (au programme : Besoins Educatifs Particuliers, fonctionnement du cerveau, …).

Concernant les inscriptions, nous sommes dans l’attente de précisions.

Au niveau départemental

Les plans nationaux et dispositifs spécifiques

1385 enseignantes sont en formation, réparties comme suit :

  • 414 sur le plan maths-français,
  • 268 sur les évaluations école,
  • 429 sur le plan Laïcité,
  • 274 sur le plan pHARe
  • maths-français
    Constellation menée par les CPC et CPD avec l’appui des PEMF.
    Évolution de la première journée de stage qui sert à définir l’objet d’étude sur l’année avec une prise en main de la classe par un CPC sur l’objet d’étude défini dans la matinée.
    Les temps d’observations croisées (très appréciés par les équipes selon l’IA) sont au nombre de 2.
  • maternelle
    Constellation spécifique aux enseignantes exerçant en maternelle qui sont donc dans le plan français ou le plan maths sur des objets d’études spécifiques maternelle.
    Dans ces formations : « on acculture les enseignantes sur le bien-être, le développement des élèves ».
  • laïcité
    - 6h en présentiel et interdegrés
    - 6h en distanciel
    Ce plan sera sûrement achevé d’ici 2 ans.
  • pHARe
    - 3h de présentiel
    - 3h de distanciel répartis avant et après le présentiel
    Ce plan sera sûrement achevé d’ici 2 ans.
  • Évaluation d’école
    18h = 1,5 h en début d’année et 16,5 de distanciel ou 18h en distanciel

Animations pédagogiques

Les plans laïcité, pHARe et évaluation d’école laissaient la place à des inscriptions à un panel d’animations pédagogiques sur GAIA.
À la date limite d’inscription, l’administration nous fait remonter que 200 enseignantes n’étaient pas ou pas assez inscrites aux animations pédagogiques.
Certaines collègues avaient oublié la date, ou eu des soucis techniques. Ainsi, il a fallu un temps conséquent pour finaliser le plan de formation et envoyer le récapitulatif des inscriptions à l’ensemble des enseignantes.

  • 21 formations en maths et français
  • 21 formations autour des autres domaines : arts, sciences, eps, langues vivantes…
  • 17 formations autour du numérique, apprentissages, enseigner pour tous, valeurs de la République…
  • 1 formation accompagnement
  • 4 formations EPS
  • 2 formations santé et sécurité
  • 1 formation valeurs de la république
  • 1 formation langues vivantes

Au total 7 modules ont été annulés.
Par exemple, « enseigner la géographie » n’a pas eu de succès (5 inscriptions) et sera annulée. Ces enseignantes se sont vus proposer une autre formation.

Formation avec les partenaires

6 formations étaient prévues pendant les vacances d’automne mais seulement 2 ont été maintenues : pSC1 et compétences psychosociales.
Pour les prochaines vacances, les formations seront annoncées ultérieurement.
2 requêtes annuelles seront faites pour que les collègues puissent être payées sans attendre trop longtemps.

CANOPE

- coéducation prévue aux vacances d’automne mais pas assez d’inscrites.
- PIX (2 sessions : plateforme pix édu - février et avril)

L’inspection se félicite et remercie CANOPE de l’accueil et de la participation à la menée d’atelier durant le séminaire classe dédoublée où l’ambiance de travail est décrite par le DASEN comme très agréable.
Remerciements aux CPC.
Selon l’ensemble des acteurs, l’espace Canopé se prête assez bien à ces formations.

Le rectorat souhaite contractualiser entre l’académie de Bordeaux et Canopé pour mener des formations.

OCCE

- accompagnement de projet
- faire entrer sa classe en danse
- le cercle conteur

Maison pour la sciences

- 3 animations au niveau départemental.
- 1 stage académique : L’eau à la loupe (bassin d’Arcachon) : Stage académique totalement pris en charge financièrement pour les stagiaires.

Procédure d’inscription :
Pierre Laceuille explique que la préinscription se fait via SOFIA-FMO.
Les personnels sont informées 1 à 2 mois à l’avance via leur messagerie professionnelle.
Actuellement, la communication entre l’académie et le département n’est pas optimale pour ce type de stage.
Monsieur le DASEN préférant tempérer « Si nous avons des demandes pour participer à des stages académiques, nous les étudierons »

Formation direction

  • Formation initiale
    18 directeurtrices sur liste d’aptitude entre 2020 et 2022
    17 enseignantes sur LA entre 2020 et 22 sans direction en 23-24 dont la formation sera complétée en 24-25
  • Direction par interim
    16 chargées d’école ont reçu 2 jours de formation début septembre
  • Directrice ou directeur en poste
  1. « animation pédagogique » : l’objectif est la mise en place d’un réseau, d’optimiser ce temps dédié entre directeurs et directrices d’école. La question de la pérennisation et de l’animation du réseau est à l’étude. Ce dispositif a été testé l’année dernière sur deux circos et il l’est maintenant sur l’ensemble du département.
  2. groupe de mutualisation : animé par le référent directeur qui élabore une synthèse annuelle présentée à l’IA Dasen.
  3. pilotage et formation : réunions en circonscription (6h).

Formation continue des formatrices et formateurs

Offre de formation enrichie : académique
Au niveau départemental : réunions entre CPC et IEN régulières.
Les PEMF ont eu 4 jours de formation sur l’école inclusive (CPC l’année dernière : 3 jours). Il n’y a pas de temps spécifiques pour échanger entre elles/eux.

Formation MAT : calendrier contraint donc 1 journée de formation
Nouveaux MAT : l’IEN établit la liste en fonction des connaissances qu’ils ou elles ont des pratiques des enseignantes puis l’actualise durant les mois de juin/juillet. Chaque collègue peut postuler auprès de sa circonscription pour devenir MAT. Cette candidature sera étudiée.

La responsable du site de l’INSPÉ d’Agen porte à la connaissance du conseil de formation la situation des étudiantes en M1. En effet, face à la précarité des étudiantes qui ne peuvent se déplacer l’implantation des stages peut être plus ou moins proche d’Agen selon les années. Cela a pour conséquence de mobiliser ou non un MAT.

CAFIPEMF

2022-2023 :
- 18 inscrites
- 3 renoncements
- 7 admises aux épreuves

2023-2024 :
- 15 inscrites
- 2 renoncements

20 journées entre juillet jusqu’aux épreuves sur différentes thématiques.
Objectif : aider les collègues à entrer dans la formation. L’inspection propose des contenus de formation lié aux missions du formateurtrice. Les inscrites ont plusieurs interlocutricesteurs : accompagnement en circo, visite avec les CPC, compte-rendu, journée spécifique.
Le mercredi 13 décembre : entretien pour faire le point sur leur besoins, leurs questionnements (par exemple pour celles et ceux ayant fait leur carrière en élémentaire, souhait de formation sur la maternelle). L’inspection fait le constat que les premières questions tournent autour de l’examen plus que sur la formation.

Formation T1-T2

Les années précédentes, les néo titulaires étaient positionnées sur des animations pédagogiques spécifiques. Maintenant « ils et elles vont se former dans le volume d’anim pédagogiques ouvertes à tous les enseignantes ».
Suivi et accompagnement : les CPC vont voir les T1 T2 et peuvent être accompagnées par des nouveaux lauréates du CAFIPEMF.

Formation des PES

Cette année, il y a 41 stagiaires en poste dans le département.
Les journées d’accueil ont eu lieu début juillet et fin août. Elles ont été menées par PEMF et PINSPE qui souhaitent qu’un tel calendrier puisse être reconduit pour l’année prochaine. Stagiaires comme formateurtrices ont pu partir en vacances avec des objectifs un peu plus clairs et des interlocuteurstrices connues.

Suivi des stagiaires.

Suite à notre intervention l’année dernière, l’inspection a décidé de mettre en place des co-interventions dans les classes des stagiaires. Ainsi, PEMF ou CPC prendront la classe des stagiaires sur un temps et des objectifs définis. Nombreux et nombreuses sont les stagiaires qui nous partagent leur difficulté pour mettre en place des recommandations de leur formateurtrices car ils et elles n’arrivent pas à voir comment faire. Nous espérons que cette promotion pourra mettre à profit cette expérience. Ces temps auront lieu en période 3.

Toutes les stagiaires bénéficient de 12 jours de formation. Durant ces journées, des thèmes comme les valeurs de la république sont abordés sous l’angle de la faire vivre dans les disciplines et la classe de tous les jours.
Pour celles et ceux qui ont besoin d’un peu plus d’accompagnement, des PRAC ou PIFIR peuvent être mis en place.

Pour les stagiaires à 50%, en plus des visites de PEMF et CPC s’ajoutent celles des PINSPE. Ces dernieres doivent être invitées aux commissions de positionnement. Ils et elles émettent un avis pour la titularisation.

Suite à notre intervention sur des retours de stagiaires non prévenues par leur formateur (CPC) de leur visite en début d’année, le DASEN a rappelé la fonction formative des visites et que pour cela les stagiaires doivent être prévenues suffisamment tôt.

Postes réservés PES : le DASEN souhaite programmer un renouvellement des berceaux donc entamer une réflexion sur une « consultation des écoles ». Pour l’instant, nous ne savons pas quelle forme elle prendra. Les organisations syndicales devraient être associées à cette démarche.
Dans les échanges est arrivée la question de berceau PES en REP. Pour le DASEN, une réflexion est possible, pour l’instant « c’est à l’étude ».

Formation des enseignantes spécialisées

Ils et elles sont formées sur le harcèlement et sur la laïcité comme les autres collègues.
Le fonctionnement en constellation rencontre des difficultés (remplacement impossible ?).

Accessibilité au stage MIN (rationalisation : visibilité pour augmenter le nombre de départ en formation) - besoin locaux des enseignantes spécialisées du 47.
Formation sur temps scolaire : service remplacement temps scolaire

Stagiaires CAPPEI : pas d’informations

AESH

Suite à notre intervention ce sera rajouté au document de synthèse.
L’organisation de la formation est la même que celle de l’année précédente (2022-2023).

Formation des contractuelles

En cette rentrée scolaire 2023-2024, il y a 20 contractuelles dans le département auxquels nous pouvons ajouter 9 M2 alternantes.
Au mois de mars : ils et elles auront 2 journées de formation et pourront choisir une thématique parmi celles proposées par l’inspection.

Agréments natation : professeure contractuelle
Pour les sessions de natation, l’INSPE fait passer des sessions d’agrément pour que les étudiantes M1 et M2 puissent accompagner leur classe. À la question, qu’en est-il pour les contractuelles ? le rectorat doit poser la question au secteur juridique.