FSU-SNUipp 47
169 bis Av. J. Jaurès 47000 AGEN

05 53 68 01 92 | 06 81 64 77 50 | 09 65 17 27 48

05 53 68 01 92
06 81 64 77 50
09 65 17 27 48

 Nous écrire 
Campagne supplémentaire de détachements
 Mis en ligne le 17 avril 2024
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Le COEE n°6052 du 16/04/24 informe de l’ouverture d’une « campagne exceptionnelle et simplifiée de détachement vers le second degré, réservée aux professeurs des écoles souhaitant être détachés dans le corps des professeurs certifiés de lettres modernes (français) dans l’académie de Bordeaux ».
Demandes à transmettre avant le 15/05/2024.


Dans le cadre de la réforme du collège, le ministère manque de profs de français et de maths.

Au cours d’une rencontre avec la FSU-SNUipp, le ministère a indiqué que beaucoup de postes étaient vacants en Français dans le second degré : le CAPES de Lettres ne faisant pas le plein.
L’objectif pour le ministère est de “créer de la mobilité entre corps”. Les PE détachées seront affectées sur des postes vacants en collège pour enseigner sur toutes les classes et pas seulement pour les groupes de niveaux en 6e et 5e.

Pour la campagne de détachement 2024, sur 2400 candidatures de PE reçues, 450 ont bénéficié d’un avis favorable. Au final, 70 PE ont obtenu un détachement en tant que prof de Lettres et 80 en tant que prof de maths.
Au vu du nombre de postes vacants, le ministère a décidé d’engager une deuxième phase de détachements.
Dans les départements où des détachements de PE seraient acceptés, le ministère compenserait par des listes complémentaires.

Les agentes en disponibilité pour suivre leur conjoint peuvent demander un détachement. Cette disposition déjà existante n’est pas beaucoup utilisée par les personnels.
Actuellement, 10 000 agentes sont en disponibilité dont 6 500 pour suivi de conjointe. Pour le ministère, ces agentes sont perdues et ne reviendront jamais dans leur département ou académie d’origine. L’objectif serait de les "récupérer".

Modalités d’application du détachement dans le cadre d’une disponibilité :

Un enseignante en disponibilité pour suivre sonsa conjointe peut demander un détachement dans une autre administration et dans un autre corps. Lorsque le détachement est accepté, l’agente est détachée de façon provisoire pendant deux ans et peut aux termes de ces deux ans réintégrer son corps d’origine dans son département d’origine ou bien décider d’intégrer le nouveau corps (celui des certifiés dans le cas d’un détachement dans le second degré).
Durant la première année, les agentes détachées sont nommées à titre provisoire et suivent un parcours de “formation adaptée”. A l’issue de la première année, la DSDEN ou le rectorat émet un avis sur le maintien en détachement. L’intégration définitive dans le corps d’accueil peut être prononcée à l’issue de la première année si l’agente en fait la demande et après étude par l’autorité compétente.
S’il ou elle intègre le nouveau corps c’est dans l’académie d’accueil sur un poste vacant donc non occupé par un PLC.