FSU-SNUipp 47
169 bis Av. J. Jaurès 47000 AGEN

05 53 68 01 92 | 06 81 64 77 50 | 09 65 17 27 48

05 53 68 01 92
06 81 64 77 50
09 65 17 27 48

 Nous écrire 
Obligations de service des enseignantes du 1er degré
 Mis en ligne en avril 2017
 Modifié le 22 septembre 2023
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Évaluations CP ; CE1 ; CM1 et APC :

La FSU-SNUipp a interpelé le ministère et vient d’avoir confirmation que les enseignantes de CP, CE1 et CM1 peuvent déduire 6h de leurs APC pour la correction et la saisie des évaluations nationales.
Les rectorats et DSDEN doivent en être informés depuis le 21 septembre 2023.


Cet article tente une synthèse sur les obligations de service

Textes de référence

  • Annexe annuelle du calendrier scolaire stipulant :
    « Pour les enseignants, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, pourront être dégagées, durant l’année scolaire, afin de permettre des temps de réflexion et de formation sur des sujets proposés par les autorités académiques. »

Service d’enseignement hebdomadaire

  • Enseignante en école (y compris RASED et Ulis) :
    24 heures d’enseignement.
  • En ESMS (IME, DITEP, Sessad…) :
    24 heures d’enseignement.
  • En SEGPA-EREA, Classe relais, Établissement pénitentiaire, Ulis 2d degré :
    21 heures d’enseignement.

Cas particuliers :

  • Direction d’école :
    Le volume de la décharge de service d’enseignement dépend du nombre de classes : de 6 jours/an à la décharge totale.
    Plus d’infos dans l’article : Direction d’école : Décharges de service
  • PEMF :
    16 heures d’enseignement + 8 heures de participation aux actions de formation et d’accompagnement des stagiaires.

Les 108 heures annuelles

Ces heures sont définies en quatre catégories :
— Activités pédagogiques complémentaires (APC) ;
— Travaux en équipe pédagogique, relations avec les parents, PPS ;
— Formation continue et animations pédagogiques ;
— Conseils d’école.

  • En école :
    • 36 heures consacrées à des activités pédagogiques complémentaires (APC) organisées dans le projet d’école, par groupes restreints d’élèves, pour l’aide aux élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, pour une aide au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d’école ;
    • 48 heures consacrées aux travaux en équipes pédagogiques, aux relations avec les parents, à l’élaboration et au suivi des projets personnalisés de scolarisation pour les élèves handicapés ;
    • 18 heures consacrées à des actions de formation continue, pour au moins la moitié d’entre elles, et à de l’animation pédagogique ;
    • 6 heures de participation aux conseils d’école obligatoires.
  • RASED, Ulis école :
    Les 108 heures ne comportent pas d’APC, ni d’heures d’animation pédagogique, elles sont consacrées :
    • à la concertation au sein du réseau ou avec les autres acteurs de la scolarisation des élèves ;
    • aux relations avec les parents ;
    • aux travaux en équipe pédagogique ;
    • aux conseils d’école.
  • En ESMS (IME, DITEP, Sessad…) :
    L’arrêté n’est pas paru pour définir le contenu des 108 heures.
  • En SEGPA-EREA, Classe relais, Ulis 2d degré :
    Pas de 108 heures, mais des heures de coordination ou de synthèse.
  • En Établissement pénitentiaire :
    108 heures annuelles consacrées aux activités de coordination et de concertation ainsi qu’au suivi et à l’évaluation.

Cas particuliers :

  • Direction d’école :
    Depuis la rentrée 2022, " il [le directeur ou la directrice] ne participe pas aux activités pédagogiques complémentaires de son école, sauf s’il [ou elle] le souhaite." :
    Article L411-2 du Code de l’Éducation :
    Cela concerne aussi les collègues en classe unique.
  • PEMF :
    Les PEMF disposent de 72 heures d’allègement de service sur les 108 heures.
    Il leur reste 36 heures :
    • 24 heures consacrées aux travaux en équipes pédagogiques, aux relations avec les parents, à l’élaboration et au suivi des projets personnalisés de scolarisation pour les élèves handicapés ;
    • 6 heures d’animation pédagogique et d’activités de formateurs ;
    • 6 heures de participation aux conseils d’école obligatoires.
  • Temps partiel :
    En cas d’exercice à temps partiel, chaque catégorie (APC ; Travail en équipe… ; Formation ; Conseil d’école) des 108 heures doit être proratisée selon la quotité de temps partiel.
    Exemple pour un temps partiel à 50% :
    • APC : 18 heures ;
    • Travail en équipe… : 24 heures ;
    • Formation : 09 heures (+3h journée rectrice) ;
    • Conseils d’école : 03 heures.

À noter :

  • Lorsque les heures d’APC ne peuvent être entièrement utilisées pour les activités correspondantes, elles sont consacrées au renforcement de la formation professionnelle continue, en dehors de la présence des élèves.
  • Les 108 heures étant annualisées, il n’est pas possible pour une IEN de reprocher en cours d’année scolaire qu’elles ne sont pas effectuées dans leur totalité.

Tout ce qui précède relève de ce qu’on appelle les obligations réglementaires de service (ORS).
Ce qui suit n’est pas dans les ORS, mais reste néanmoins du temps de travail…

Journée dite de solidarité

Instituée après la canicule de 2003, elle est régie par la Note de service N°2005-182 du 7-11-2005

Si la date de récupération de cette journée (le cas échéant fractionnée en deux demi-journées) est déterminée par l’IEN, ce sera « après consultation du conseil des maîtres ».

Contenu :
La note de service ne fait aucunement référence à de la formation mais « à une activité concourant directement à la conduite de la politique éducative de l’école » qui « doit permettre d’entreprendre, de reconduire et d’étendre toutes les actions dont les indicateurs montrent qu’elles contribuent à une plus grande réussite des élèves, notamment ceux en difficulté ».

Forme et organisation :
Ce dispositif de récupération prendra la forme d’une « concertation supplémentaire sur le projet d’école ». Le travail mené donnera « lieu à compte-rendu ».

La récupération de la « journée de solidarité », dans l’état actuel des textes, reste à disposition des écoles pour un travail sur le projet d’école.

Journée « des autorités académiques »

Initialement nommée « deuxième journée de pré-rentrée », depuis 2015 elle est présentée ainsi dans les arrêtés fixant les calendriers scolaire :
« Pour les enseignants, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, pourront être dégagées, durant l’année scolaire, afin de permettre des temps de réflexion et de formation sur des sujets proposés par les autorités académiques. »

En pratique, elle se trouve maintenant ajoutée aux 18 heures de formation et d’animations pédagogiques, portant le total d’heures dédiées à la formation à 24h.

Services de portail

Les dix minutes d’accueil avant le début des horaires scolaires sont dans le Code de l’Éducation :
« L’accueil des élèves est assuré dix minutes avant l’entrée en classe. Le service de surveillance à l’accueil et à la sortie des classes, ainsi que pendant les récréations, est réparti entre les maîtres en conseil des maîtres de l’école. »
Article D321-12 du code de l’Éducation