FSU-SNUipp 47
169 bis Av. J. Jaurès 47000 AGEN

05 53 68 01 92 | 06 81 64 77 50 | 09 65 17 27 48

05 53 68 01 92
06 81 64 77 50
09 65 17 27 48

 Nous écrire 
« Pacte » : les syndicats claquent la porte
Novlangue gestionnaire et usine à gaz administrative !
 Mis en ligne en mars 2023
logo imprimer
Enregistrer au format PDF

Le Ministère s’obstine à présenter un “pacte enseignant” qui ne répond pas aux attentes légitimes des personnels. Loin d’une augmentation uniforme pour toutes et tous, c’est un ”travailler plus pour gagner plus” inacceptable et creusant les inégalités femmes/hommes qui est encore proposé.

Les organisations syndicales ont donc claqué la porte des discussions et exigent une revalorisation ambitieuse pour toutes et tous sans contrepartie.

Les organisations FSU, Unsa Education, SGEN-CFDT, Snalc et Sud Education ont quitté aujourd’hui [06 mars] la réunion consacrée au pacte.

Elles ont confirmation que le pacte est un instrument qui ne répond en rien aux attentes des collègues et aux besoins de l’Ecole. Loin de contribuer à la revalorisation attendue par toutes et tous, le pacte va conduire à un alourdissement de la charge de travail des personnels.

Aucune réponse n’est apportée sur la question des inégalités salariales femmes/hommes : le pacte va même aggraver ces inégalités, c’est inacceptable !

Enfin, le pacte va considérablement dégrader le fonctionnement des écoles et des EPLE.

Nos organisations syndicales exigent une revalorisation ambitieuse et sans contreparties pour tous les personnels.

Paris le 6 mars 2023

Le diaporama du « pacte »

Le ministre se retrouve donc seul à se concerter/se consulter/se négocier à propos de son « pacte ».

Nous vous proposons ci-dessous la lecture du diaporama présenté en document de travail à la réunion du 06 mars [1].
Où l’on y voit la novlangue gestionnaire à l’œuvre, ainsi que le projet d’usine à gaz administrative sensée permettre la mise en place du « pacte ».