La grève du 12 octobre dans la presse régionale
Publication : Octobre 2010
Photo-La-Dépêche-du-Midi

La Dépêche du Midi
mercredi 13 octobre

Agen. Retraites : des cortèges rajeunis et toujours massifs
9 700 manifestants à Agen hier et plus de 3 000 à Marmande selon les syndicats. La mobilisation contre la réforme des retraites reste massive, comme n’en témoigne pas le comptage policier.

Le moribond vous salue bien : pour un mouvement « en perte de vitesse » ou « qui s’essouffle », il a encore du coffre, songeait-on hier matin à la vue de cette nouvelle et interminable caravane revendicative qui a arpenté les boulevards agenais, en scandant ses slogans toujours aussi hostiles à la réforme des retraites, et de plus en plus, au gouvernement.
Et si la soi-disant « bataille des chiffres » tourne au comique de boulevard, la chose doit manifestement beaucoup au sens aigu de l’économie dont font preuve les fonctionnaires de police, ce qui est tout à leur honneur en ces temps de crise : 4 200 manifestants recensés dans les rues d’Agen, quand le compteur syndical en affiche 9 700, et 1 600 l’après-midi à Marmande contre plus de 3 000 revendiqués par l’intersyndicale.

Ainsi, vue par la lorgnette policière, la mobilisation serait donc en hausse à Marmande (+ 400 par rapport au samedi 2 octobre) alors qu’elle baisserait à Agen (500 manifestants de moins, malgré le renfort de 400 lycéens), et défense de rire, même si certains ne s’en privent pas - « La préfecture nous a comptés, on est 124 ! », hurle un manifestant hilare. « Les chiffres de la police, franchement, on s’en fout.

« On voit des manifestants tournants »
Ce qui compte, c’est que la mobilisation reste massive, elle est même en progression. Vous avez des yeux, non ? », lance ce responsable syndical.
Une chose est sûre, il y avait encore du sang neuf dans les cortèges d’hier, puisque les lycéens et les étudiants y ont fait leur apparition, même timide. Et si la fonction publique a encore fourni d’imposants bataillons, la CFDT, bien implantée dans le privé, assure que le mouvement prend de l’ampleur : « Tous les chauffeurs de Transbus sont en grève, il y a des gens d’Intermarché, de Castorama, de Gifi, de la Société générale, de la Ferso ou de la Caisse d’allocations familiales, et on voit bien que ce sont des manifestants « tournants », ils alternent, font une manif et pas l’autre, parce que quand on gagne 1 200 euros par mois, une grève coûte cher.
Nous savons que nous menons un combat difficile, ça nous impose d’être responsables, mais on le mènera jusqu’au bout pour obtenir une réforme juste ».

Michel Amigues
http://www.ladepeche.fr/article/201...


Photo-Sud-Ouest

SUD-OUEST
mercredi 13 octobre

Manifestations : mobilisation en légère hausse à Agen
Les estimations vont de 4 200 manifestants selon la police à 9 700 pour les syndicats. Des chiffres en hausse par rapport aux manifestations des 23 septembre et 2 octobre, notamment grâce aux lycéens

La manifestation agenaise s’est élancée à 10 h 30 de la place de la préfecture. Une demi-heure plus tard, alors que cette dernière n’était pas encore totalement vide, la tête du cortège était déjà à mi-boulevard de la république.
La mobilisation n’a donc pas diminué par rapport à la journée du 23 septembre, au contraire. Police et syndicats s’accordent même sur une hausse de 200 manifestants.
Ainsi, la CGT en a comptabilisé 9 700 (contre 9 500 il y a 15 jours) quand les services de renseignements plafonnaient à 4 200 (contre 4 000 le 23 septembre).
Une légère hausse en partie due aux lycéens qui commencent à se joindre au mouvement de grogne.

PELLICIER Julien
http://www.sudouest.fr/2010/10/12/m...